Tenerife, îles Canaries. Les motos simples et nues, aujourd'hui appelées les «standards», existent depuis toujours. En effet, les premières deux-roues n'étaient évidemment ni recouvertes de panneaux de plastique ni très spécialisées. Mais dans l'ère moderne, la Ducati Monster de 1993 est largement considérée comme la standard originelle, celle qui a instauré une tendance qui s'est transformée en catégorie. Pour 2014, soit 21 ans après son lancement, la Monster est pour la première fois totalement repensée. Voici la toute nouvelle Monster 1200S.

Mis à jour le 23 mai 2014
Bertrand Gahel LA PRESSE

DESIGN IMPRESSIONNANT



Ducati, c'est probablement l'entreprise où les designers repoussent le plus les limites et risquent le plus en matière de concepts. Les récentes Diavel et Panigale en sont deux excellents exemples. Mais la Monster est un exercice différent. Elle est simplement nue et expose tous ses éléments mécaniques. Impossible à réinventer? Absolument pas! La nouvelle Monster 1200S est un véritable coup de maître en matière de design. Il n'y a plus vraiment de cadre, et c'est plutôt au moteur même que toutes les composantes sont attachées. De cette approche découlent une honnêteté mécanique et un désencombrement visuel très attrayants. Seule la plomberie apparente sur le côté gauche est une ombre au tableau.

V-TWIN CHARMEUR



Le V-Twin Testastretta 11° DS semble en voix de devenir le moteur fétiche de Ducati, puisqu'il est installé sur de plus en plus de modèles, dont la Monster 1200S. Il s'agit d'un bicylindre en V dont les origines sont sportives (il a été introduit dans la Superbike 1098), mais dont le tempérament a merveilleusement bien été adapté à la vocation davantage routière de la Monster. Il produit une quantité initialement surprenante de bruits mécaniques, et propose un rugissement d'admission et un grondement d'échappement véritablement intoxicants. Dans la Monster 1200S, sa puissance est de 145 chevaux - 10 de plus que dans la Monster 1200 de base, offerte à quelque 2700$ de moins.

PERFORMANCES ÉLEVÉES



La puissance de la Monster 1200S place le modèle dans une ligue complètement différente de celle de la Monster 1100EVO qui l'a précédée. Avec presque 50% plus de chevaux, la nouveauté offre des accélérations facilement assez intenses pour rassasier un expert, mais le V-Twin italien impressionne aussi par son couple généreux et accessible à partir de régimes assez bas. Il ne s'agit pas du tout de la standard la plus puissante du marché, mais là n'est pas non plus l'objectif. En matière de performances, elle vise davantage à être pleinement satisfaisante que brutale.

UNE PARTIE CYCLE TRÈS SÉRIEUSE



Utiliser un moteur comme châssis représente une direction décidément excentrique, mais c'est de manière incontestable que Ducati a prouvé la validité du concept avec la superbe sportive qu'est la Panigale - aussi une moto «sans cadre». Dans le cas de la nouvelle Monster, le seul cadre visible est une structure compacte soutenant la fourche. Tout le reste est littéralement boulonné au moteur, du support de selle jusqu'au magnifique bras oscillant monobranche. Le résultat est une machine au comportement léger, intuitif et précis qui transforme une route sinueuse en véritable délice. Notons que la Monster 1200S est équipée de suspensions Öhlins plus avancées - et coûteuses - que la 1200 de base.

UNE ERGONOMIE PARTICULIÈRE



Les Monster ont toujours offert un triangle selle-guidon-repose-pieds un peu particulier. Cette dernière génération positionne le pilote de manière plutôt normale en ce qui concerne le haut du corps, en le penchant très légèrement vers un guidon large. Mais en ce qui a trait aux jambes, c'est clairement compact. Les pilotes de grande taille préféreront décidément placer la selle en position haute, mais dans tous les cas, l'arrière des pieds entre régulièrement en contact avec les repose-pieds arrière. Malgré cela, la Monster 1200 demeure une très bonne routière, aux commandes de laquelle il n'est pas désagréable d'enfiler quelques centaines de kilomètres.



UN PRODUIT HAUTEMENT DÉSIRABLE



D'une standard simple et parfois un peu étrange surtout destinée à une clientèle très éprise de la marque italienne, la Monster s'est transformée en moto hautement désirable que n'importe quel amateur du genre ne peut ignorer. Il s'agit d'une des rares montures de ce type à être animée par un V-Twin - un type de moteur dont le caractère débordant semble particulièrement bien coller à la philosophie standard, selon laquelle on souhaite «sentir» l'expérience de pilotage. Non seulement le V-Twin utilisé ici est indéniablement réussi, mais il est aussi installé dans une partie cycle joliment équilibrée. À près de 17 300$, la nouvelle Monster 1200S n'est pas donnée, mais pour les amateurs qui en ont les moyens, c'est vraiment du bonbon.

Bertrand Gahel est l'auteur du Guide de la moto. Les frais de transport et d'hébergement ont été payés par Ducati.

Photo fournie par Ducati

Photo fournie par Ducati

Fiche technique

> DUCATI MONSTER 1200S

> Marque: Ducati

> Modèle : Monster 1200S

> Prix : 17 295 $

> Garantie : 2 ans / kilométrage illimité

> Moteur V-Twin de 1198cc refroidi par liquide

> Poids (tous pleins faits) : 209 kg

> Frein avant 2 disques avec étrier à 4 pistons et ABS

> Frein arrière 1 disque avec étrier à 2 pistons et ABS

> Pneus avant : 120/70-17

> Pneus arrière : 190/55-17

Photo fournie par Milgaro