Mazda a détaillé la semaine dernière comment il allait orchestrer l’entrée en matière de son tout premier modèle entièrement électrique. Le MX-30, qui sera lancé cet automne au Québec et en Colombie-Britannique, aura une autonomie très limitée, mais son prix de départ sera — relativement – abordable.

Charles René
Charles René La Presse

Avec ses 161 km estimés par le constructeur japonais, le multisegment sous-compact devra cependant user d’astuces pour convaincre les acheteurs tentés de faire le saut vers l’électrique.

Le MX-30 sera le véhicule électrique ayant la plus faible autonomie sur le marché canadien (en excluant une livrée figurante de la Tesla Model 3). Il se place à une quinzaine de kilomètres derrière la Mini Cooper SE. À 42 150 $, il coûte aussi près de 2000 $ de plus que la Chevrolet Bolt, qui elle est capable de rouler 417 km sans devoir s’arrêter pour s’alimenter en énergie. Bref, l’argumentaire n’est pas réellement convaincant non plus sur ce front.

Mazda espère plutôt se démarquer ici par l’aspect dynamique du produit et par son design, dont les portes à pentures inversées rendent évidemment hommage à la RX-8, un coupé sportif à moteur rotatif offert jusqu’en 2012. Le MX-30 sera proposé uniquement en variante à traction avec un moteur de 143 ch doté d’un couple de 200 lb-pi, ce qui limite la consommation d’énergie.

En employant une plus petite batterie que la concurrence (35,5 kWh), la firme japonaise veut diminuer l’empreinte environnementale du véhicule et sans doute diminuer son poids. Il ne faudra par ailleurs que 36 minutes pour passer de 10 % à 80 % de charge sur une borne de 50 kW, assez commune sur le Circuit électrique au Québec. Un crédit de 500 $ pour la recharge sur le réseau de ChargePoint sera par ailleurs inclus à l’achat.

Une version hybride rechargeable dans les cartons

Mazda a confirmé en début d’année qu’une version hybride rechargeable était dans les plans. Il inaugurera le retour du moteur rotatif, mais cette fois-ci comme génératrice pour augmenter l’autonomie du MX-30.

Il faudra évidemment attendre pour constater l’étendue de cette amélioration. Si le prix demeure concurrentiel, il pourrait probablement séduire un profil d’acheteur qui n’a pas accès à un réseau de bornes bien structuré.