(New York) Le vénérable constructeur automobile General Motors veut changer son image pour mettre en avant ses efforts dans les véhicules électriques, à commencer par son logo.

Agence France-Presse

Le nouveau symbole « s’appuie sur un héritage solide tout en apportant une touche plus moderne et dynamique au carré bleu traditionnel de GM », explique le groupe dans un communiqué.  

Le dégradé de bleu désormais utilisé dans les lettres de certaines versions du logo est censé évoquer le ciel bleu d’un avenir sans émissions polluantes ainsi que la plateforme de la batterie électrique Ultium développée par le groupe.  

La nouvelle forme du M est par ailleurs une référence aux prises électriques.

« Pour la première fois, nous avons les solutions, la capacité, la technologie et la taille suffisante pour que tout le monde s’installe dans un véhicule électrique », a souligné Deborah Wahl, la responsable du marketing chez GM, citée dans le communiqué.

« Notre nouvelle identité graphique et notre campagne de communication visent à le refléter ».  

GM a récemment accéléré ses efforts dans les véhicules électriques et autonomes en promettant d’y investir 27 milliards de dollars d’ici 2025, notamment pour mieux faire face à Tesla et à de jeunes concurrents.

Le groupe prévoit de lancer 30 nouveaux modèles de véhicules électriques d’ici fin 2025, avec des exemplaires dans chacune des quatre marques du groupe – Cadillac, GMC, Chevrolet et Buick.

Pour promouvoir sa nouvelle identité, le groupe lancera lundi une nouvelle version de son site internet.  

Le constructeur de Detroit avait été le premier grand groupe automobile à produire un véhicule électrique dans les années 90. Mais il a depuis largement été dépassé par la société d’Elon Musk, qui a su remettre au goût du jour cette technologie sur fond de lutte contre le réchauffement climatique.

Porté par l’engouement des investisseurs pour ce qu’ils considèrent être le futur de l’automobile, Tesla vaut désormais plus de 800 milliards de dollars en Bourse alors même que le groupe écoule bien moins de véhicules que les constructeurs traditionnels.

General Motors valait vendredi soir 61 milliards de dollars à Wall Street.