Le constructeur allemand BMW a présenté la semaine dernière un portrait général de son tout premier véhicule entièrement électrique. Sans grande surprise, cette salve aura la forme d’un VUS prenant pour cible le Tesla Model X.

Charles René Charles René
La Presse

L’iX, qui était auparavant appelé Vision iNEXT lors de sa phase prototype, sera construit sur la nouvelle plateforme modulaire électrique de BMW. Le constructeur affirme que ses dimensions sont comparables à celles de l’actuel X5.

PHOTO FOURNIE PAR BMW

Vue de l’arrière de l’iX

On ne peut évidemment passer sous silence la présence de la calandre « réniforme » polarisante introduite récemment par le coupé Série 4. Plus immense que jamais et toujours formée de deux pièces, elle est plus illusoire qu’autre chose dans ce cas. L’iX y incorpore une batterie de caméras, capteurs et radar pour appuyer les aides à la conduite. Notons que sa carrosserie sera également particulièrement aérodynamique pour un VUS avec un coefficient de traînée d’à peine 0,25 cx.

Près de 500 km d’autonomie, deux moteurs

Cela dit, l’iX n’arrive toutefois pas à tutoyer le Model X sur le plan de l’autonomie. BMW estime pour le moment qu’il pourra atteindre les 482 km, d’après le protocole de mesure américain. C’est 125 km de moins que la version de série de son concurrent américain. Il dépasse cependant allégrement les 377 km du Jaguar I-Pace et les 357 km de l’Audi e-tron. La recharge de la batterie de l’iX sera en outre compatible avec des chargeurs pouvant atteindre 200 kW.

Côté puissance, ses deux moteurs électriques, qui formeront son rouage intégral, produiront 500 ch au total. Cette puissance assurera un 0-100 km/h sous les 5 s, selon BMW.

Habitacle différent

PHOTO FOURNIE PAR BMW

Beaucoup de matériaux issus de matières recyclées sont employés dans la confection de l’iX.

BMW s’est aussi penché sur la conception de son habitacle pour assurer la différenciation de ce modèle. Ainsi, beaucoup de matériaux issus de matières recyclées sont employés dans sa confection. Le constructeur a également choisi de fusionner l’instrumentation à l’écran d’infodivertissement. Le volant hexagonal donne également un coup d’œil différent à la présentation, à l’instar d’un espace vide devant la console centrale, rendue possible grâce à l’absence de transmission et permettant de décongestionner le bas de la planche de bord.

Le BMW iX sera mis en production seulement à la fin de l’année prochaine. Nous en saurons plus d’ici là sur les versions qui composeront sa gamme ainsi que son prix de départ, qui devrait se situer autour des 90 000 $.