Le segment des berlines intermédiaires a été délaissé par plusieurs constructeurs au profit des VUS par exemple. Cette catégorie est susceptible de renaître, estiment certains analystes, qui se demandent si les jeunes voudront-ils conduire les VUS de leurs parents ? En attendant, il reste des consommateurs qui aiment conduire des berlines. Voici trois rivales de la Honda Accord.

Éric LeFrançois Éric LeFrançois
Collaboration spéciale

Hyundai Sonata

PHOTO FOURNIE PAR HYUNDAI

Hyundai Sonata 2020

Prix : à partir de 26 999 $

La Sonata porte le sceau de la nouveauté cette année. Le dessin très fluide de sa carrosserie étonne, mais pas autant que sa présentation intérieure particulièrement léchée et une liste d’accessoires aussi impressionnante que sa garantie de base. Les places arrière sont spacieuses, mais l’arc décrit par son pavillon complique l’accès et la sortie. Sur le plan du comportement routier, la Sonata offre un comportement sain, mais pas aussi enthousiasmant que celui de l’Accord.

Toyota Camry

PHOTO FOURNIE PAR TOYOTA

Toyota Camry 2020

Prix : à partir de 26 620 $

Pour plusieurs automobilistes, la Camry n’a jamais été un choix de cœur, mais de raison. Toyota veille à changer cette perception en l’habillant d’une carrosserie plus distinctive. La tenue de route est sûre, le comportement prévisible et les mouvements de caisse correctement maîtrisés. À cela s’ajoutent un habitacle spacieux, une fiabilité inoxydable et une valeur de revente élevée. Tous ces éléments expliquent à eux seuls pourquoi cette berline devance actuellement l’Accord au palmarès des ventes.

Volkswagen Passat

PHOTO FOURNIE PAR VOLKSWAGEN

Volkswagen Passat 2020

Prix : à partir de 27 145 $

Au même titre que la Camry, la Passat est l’archétype de la berline familiale. Spacieuse, simple, elle vous conduit du point A au point B sans véritable émotion. Élaborée sur une architecture éprouvée et animée d’un propulseur qui l’est tout autant, la Passat peine à offrir des performances aussi relevées, pas plus qu’un « toucher de route » aussi bien senti que l’Accord. Cette dernière se révèle en outre plus sophistiquée à plusieurs égards, plus moderne aussi.

L’Avis des propriétaires

À recommander

Je me suis procuré une version « Sport » avec le moteur 1,5 L turbo et équipée de la transmission CVT. J’ai cumulé près de 10 000 km avec cette auto et ma consommation moyenne est de 7 L/100 km (60 % de mes trajets sur route). À l’extérieur, la qualité d’assemblage de la voiture est très bonne. Mes visites chez le concessionnaire m’ont toutefois permis de constater que ce n’est pas nécessairement le cas pour tous les produits Honda.

L’accès à bord d’une Accord est facile et on peut compter sur un espace très généreux pour les jambes à l’arrière. Les sièges sont confortables et bien mieux que ceux de l’ancienne génération. Idem pour le système d’infodivertissement qui voit son graphisme et sa présentation grandement améliorés. Par contre, la chaîne stéréo est décevante. Malgré ses 450 W et ses 10 haut-parleurs, elle est loin d’être ambiophonique et le son s’enrichit de distorsions dès qu’on monte le volume. Les haut-parleurs sont de piètre qualité et ce n’est pas nouveau chez Honda. […]

L’auto n’a eu qu’un seul petit pépin jusqu’à présent. Il s’agit de l’indicateur de pression de pneu. Ce dernier affichait une perte de pression alors qu’il n’y en avait pas. La remise à zéro des détecteurs n’a pas réglé le problème. Une petite visite chez le concessionnaire a été requise.

Contrairement à ce qui était redouté avec le moteur 1,5 L, je n’ai pas vécu, du moins jusqu’à présent, des problèmes bien connus de chauffage de l’habitacle en hiver et d’infiltration d’essence dans l’huile. J’aime le comportement de l’auto. La direction est précise et agréable. Les éléments suspenseurs fournissent une bonne tenue de route en virage et le roulement de la voiture est silencieux. Les pneus de 19 po à profil bas ne transmettent pas indûment les imperfections de la route. De ces faits, l’Accord est une voiture très agréable à conduire, autant sur la grande route que dans des chemins sinueux. C’est probablement une des plus belles qualités de cette voiture.

Les accélérations et les reprises sont correctes, mais la version 2 litres est beaucoup plus convaincante à ce point de vue. Il faut noter que la transmission CVT semble programmée pour un usage tranquille plutôt qu’agressif. Les versions « Sport » ont toutefois l’avantage d’avoir des palettes au volant pour contrôler au besoin les rapports simulés de la transmission CVT (ou automatique à 10 rapports dans le cas du moteur 2 litres). La combinaison 1,5 L-CVT sied beaucoup mieux à l’Accord qu’au CRV, où l’on remarque un comportement plus lent et moins affirmé.

En résumé, pour quelqu’un qui recherche une berline ayant une conduite agréable, qui peut loger avec aisance quatre adultes et qui a une consommation frugale, l’Accord est certainement à recommander.

– S. Laurin

Des inquiétudes pour demain

J’ai acheté une Honda Accord 2018 EX-L avec le moteur 1,5 turbo en avril 2018. J’ai littéralement succombé au charme de ses lignes.

J’ai parcouru 50 000 km depuis et je suis dans l’ensemble très satisfait de mon achat. La conduite est plaisante sur de petites routes sinueuses et l’Accord est très confortable pour les longs voyages sur autoroute. De plus, la consommation est très surprenante. J’ai obtenu 5 L/100 km sur l’autoroute. Les aides à la conduite, particulièrement le régulateur de vitesse intelligent et l’aide à rester sur sa voie, sont très agréables sur les longues distances, même si ce n’est pas parfait.

Dans l’ensemble, la qualité d’assemblage m’apparaît décevante. Les panneaux de carrosserie sont mal ajustés à plusieurs endroits et une garniture se détache près du pilier arrière. Même chose à l’intérieur avec des accostages douteux, surtout au niveau du tableau de bord.

Finalement, il reste le stress sur le long terme pour la fiabilité du moteur 1,5 L. Je n’ai pas eu le problème d’huile dans le moteur comme sur le CRV et la Civic, mais cela reste une inquiétude à long terme pour moi qui roule plus de 200 000 km avec mes autos.

– Vincent P.