Disons-le tout net, lorsque la première génération du Q3 est débarquée en Amérique, elle ne donnait pas l’impression d’être tombée de la dernière pluie. La seconde mouture va-t-elle modifier cette perception ?

Éric LeFrançois
Éric LeFrançois Collaboration spéciale

Le changement dans la continuité

Lancé sans grande conviction en Amérique du Nord en 2015, le Q3 permettait cependant à son constructeur de s’assurer d’une présence dans un segment appelé à croître de manière exponentielle. Sans être pleinement arrivé à maturité, le créneau des petits utilitaires de luxe se révèle farouchement disputé. Le renouvellement du Q3 arrive donc à point nommé. Et celui-ci s’organise selon le principe de la continuité.

Vendu dès 2011 sur le continent européen, le Q3 a mis près de cinq ans, soit à l’occasion de sa remise à niveau, avant de pointer sa calandre au pays. D’où cette impression, à l’époque, de se voir offrir un produit légèrement passé de mode. Il faut se rappeler que la première génération du Q3 reposait sur une architecture vieillissante (nom de code PQ35) du groupe Volkswagen, dont la succession était déjà (depuis 2012) assurée par la plateforme MQB. Incidemment, c’est sur cette dernière qu’Audi dépose désormais la carrosserie du Q3.

PHOTO FOURNIE PAR LE CONSTRUCTEUR

L’Audi Q3

Plus moderne, mais aussi plus malléable, cette structure permet au Q3 de grandir, de se durcir (moins de sensibilité à la torsion), mais aussi de s’alourdir, hélas, de quelque 100 kilogrammes. Une prise de poids masquée par la puissance supplémentaire de son propulseur de 2 litres, dont la puissance bondit de 28 chevaux et le couple de 51 livres-pieds.

Des gains intéressants, mais ceux-ci s’observent désormais à des régimes de rotation plus élevés qu’autrefois. Cela a une incidence sur la linéarité de la plage d’utilisation de ce moteur, donc sur sa souplesse générale. Autant le précédent 2-litres paraissait rond, autant le « nouveau » apparaît plus raide, mais aussi plus performant.

En outre, le turbocompresseur semble retenir davantage son souffle avant d’opérer – avec impulsivité – sa magie. Rien de rédhibitoire par rapport à la consommation de cette mécanique. Celle-ci atteint pratiquement le cap des 11 L/100 km, c’est beaucoup pour un si petit véhicule. Comment expliquer que la présence d’une boîte automatique à huit rapports (elle n’en comptait que six avant la refonte) n’ait pas eu une incidence plus marquée sur la consommation ?

On s’étonne encore davantage de retrouver le dispositif de coupure automatique à l’arrêt au catalogue des options…

Le transfert de la plateforme PQ35 à la MQB a eu des répercussions positives sur l’intégration de plusieurs avancées techniques de la marque, surtout en matière de multiplexage et de sécurité active. Le Q3 bénéficie par exemple d’un régulateur de vitesse intelligent, de la transition automatique entre les phares de route et de croisement, mais il faut encore une fois mettre la main à la poche ou dans le sac à main pour les obtenir.

En dépit des nombreuses transformations apportées à ce modèle, l’expérience au volant demeure sensiblement la même. Les dimensions accrues de son châssis (et de ses voies) le rendent plus stable encore et les suspensions, moins sèches lorsque confrontées aux éruptions cutanées dont souffre souvent la peau de nos routes. Sans être très sportif, le comportement de cette Audi demeure néanmoins au-dessus de la mêlée par rapport à bon nombre de ses concurrents immédiats, à l’exception notable du X1 de BMW, plus dynamique à conduire.

Son rouage à quatre roues motrices à prise temporaire (les roues arrière sont uniquement entraînées en cas de besoin) filtre plutôt bien le tempérament sous-vireur de ce véhicule dans les courbes serrées, et la direction offre un ressenti correct, mais sans plus.

Habitacle invitant

PHOTO FOURNIE PAR LE CONSTRUCTEUR

L’Audi Q3

Avec 100 millimètres en plus en longueur, dont 80 pour l’empattement, le Q3 gomme en partie l’une des faiblesses du premier modèle : son habitacle étriqué. Cette expansion profite très largement aux occupants des places arrière qui bénéficient en outre d’une banquette grimpée sur des rails. Coulissantes, ces assises arrière permettent de moduler l’espace en fonction de la physionomie de ses occupants ou de l’espace requis dans le coffre. Ce dernier, accessible également par un hayon aux formes moins enveloppantes qu’avant, permet une belle modularité puisque les dossiers de la banquette sont inclinables et rabattables en trois parties.

PHOTO FOURNIE PAR LE CONSTRUCTEUR

L’Audi Q3

La position de conduite ne soulève aucune critique particulière, pas plus que la finition très léchée. Parfaitement lisible, le bloc d’instrumentation s’agrémente de l’affichage Virtual Cockpit pour peu que l’on consente à débourser les 2250 $ exigés aux acheteurs de la version Progressive.

PHOTO FOURNIE PAR LE CONSTRUCTEUR

L’Audi Q3

Ceux qui opteront pour le modèle d’entrée de gamme n’y ont pas droit, pas plus qu’à la couleur orangée qui illustre ce reportage. Elles se réservent, en option, sur les versions les plus chères. Une (autre) incitation à casser sa tirelire.

Fourchette de prix : De 38 900 à 45 900 $

Visible dans les concessions : Maintenant

Pour en savoir plus : www.audi.ca/fr

On aime

Habitacle valorisant
Composants éprouvés
Comportement sûr et apaisant

On aime moins

Consommation désolante
Temps de réponse (turbo)
Excès de poids

Notre verdict

Mieux que sa devancière, mais toujours à la remorque de certaines rivales

La fiche technique

PHOTO FOURNIE PAR LE CONSTRUCTEUR

L’Audi Q3

Moteur

L4 DACT 2 litres turbocompressé

228 chevaux à 6000 tr/min

258 lb-pi à 4100 tr/min

Performances

Rapport poids/puissance : 8,02 kg/ch

Accélération : 7,3 secondes

Capacité maximale de remorquage : 998 kg

Boîte de vitesse

De série : Automatique à huit rapports

Optionnelle : Aucune

Mode d’entraînement : Intégral (4 roues motrices)

Capacité du réservoir et essence recommandée

60 litres/Super

Consommation

11 L/100 km

Dimensions

Empattement : 2680 mm, longueur : 4484 mm, hauteur : 1616 mm, largeur : 1856 mm *

(* 2024 mm avec rétroviseurs extérieurs)

Pneus

235/50R19

255/40R20 (option pour sur la livrée Technik)

Dans l’attente du feu vert

PHOTO FOURNIE PAR LE CONSTRUCTEUR

La RS Q3

Pour l’heure, la RS Q3 (notre photo) ne figure pas dans les plans de la marque aux anneaux en Amérique du Nord. Du moins, pas pour 2021. En revanche, tout porte à croire que ce modèle d’exception pourrait traverser l’Atlantique pour l’année-modèle 2022. Ce faisant, il se positionnerait dans l’espace laissé vacant par la TT RS au sein de la gamme. La TT RS partage incidemment en sol européen la même mécanique que la RS Q3.

Pas cette fois

PHOTO FOURNIE PAR LE CONSTRUCTEUR

La Q3 Sportback

Si Audi garde le silence quant à la venue de la RS Q3 sur nos terres, elle a la langue plus déliée au sujet de la déclinaison Sportback de la Q3. Apparue il y a quelques mois à peine sur le Vieux Continent, cette version au pavillon fuyant et abaissé de 30 millimètres par rapport à la Q3 ne partira pas à la conquête du marché nord-américain. Aucune raison n’a été invoquée, mais selon nos sources, cette déclinaison ne satisfait pas, dans sa configuration actuelle, à certaines des normes d’impact imposées par les autorités américaines.

Les rivales

Lexus UX

Prix : à partir de 37 450 $

PHOTO JESSICA LYNN WALKER, FOURNIE PAR LE CONSTRUCTEUR

La Lexus UX

Le principal avantage du UX face au Q3 réside dans sa déclinaison hybride. Cette dernière mérite, de toutes les déclinaisons offertes par Lexus, le plus de considération à nos yeux. Cette motorisation n’est assurément pas aussi énergique que celle (essence seulement) du Q3, mais nettement plus économique à la pompe. Sur le plan dynamique, le Q3 se révèle cependant plus agréable à conduire que le UX, en plus de bénéficier d’un rouage intégral plus performant. Quant à la vie à bord, le UX doit de nouveau s’incliner face à sa rivale allemande. L’ergonomie de certaines commandes est discutable et le volume intérieur, étriqué.

Mercedes-Benz GLB

Prix : à partir de 43 990 $

PHOTO FOURNIE PAR LE CONSTRUCTEUR

Le Mercedes-Benz GLB

Plus encore que le GLA, le GLB est le véritable rival du Q3. Plus coûteux à acquérir, le GLB propose une fonctionnalité jusqu’ici inexistante dans ce segment : une troisième rangée de sièges. Celle-ci, offerte moyennant supplément, fait du GLB le plus polyvalent de sa catégorie, même si les deux places additionnelles ne sont guère spacieuses. Sans être plus puissant, le GLB affiche des performances supérieures (accélération, reprises et consommation) à celles du Q3. Une victoire en partie attribuable à la boîte automatique à double embrayage à sept rapports de la Mercedes-Benz. Celle-ci est rapide, mais nécessite tout de même un entretien plus suivi qu’une boîte « traditionnelle ».

Volvo XC40

Prix : à partir de 39 750 $

PHOTO FOURNIE PAR LE CONSTRUCTEUR

Le Volvo XC40

« Le XC40 apporte une bouffée d’air frais à la catégorie des utilitaires urbains de luxe », écrivions-nous lors de son lancement. En raison de sa physionomie, bien sûr, mais aussi pour les nombreuses fonctionnalités qui se trouvent à bord et sa douceur de conduite. Face au Q3, le XC40 n’a pas à rougir de la comparaison. Sa motorisation se révèle plus dynamique et surtout plus économe à la pompe. En outre, son châssis est suspendu plus confortablement au-dessus de la route et sa direction est à la fois vive et douce. Le coût d’acquisition est plus élevé, et le nombre d’unités disponibles représente le véritable problème de ce modèle qui, cette année, s’enrichit d’une version entièrement électrique baptisée du nom de Recharge.

L’avis des propriétaires

PHOTO FOURNIE PAR LE CONSTRUCTEUR

L’Audi Q3

Glaces récalcitrantes

Je suis locataire d’un Q3 2019. C’est un véhicule très agréable à conduire, avec toutefois un peu trop d’aides à la conduite à mon goût, offrant une performance très agréable, par exemple en mode Dynamique sport. Une finition intérieure soignée et de qualité. J’ai toutefois un bémol à l’égard du fonctionnement des vitres électriques en hiver. À plusieurs reprises l’hiver dernier, et pas nécessairement par des températures très froides, il m’était très difficile d’abaisser les glaces avant. […] Ce problème semble connu du constructeur. Mon concessionnaire a tenté de corriger la situation, mais sans un succès total. […] Pas la fin du monde, mais désagréable et suffisant pour me faire renégocier un modèle différent, sans le même problème ! Dommage, les produits Audi sont fort agréables.

Richard V.

Cela vaut le coût

J’ai un Q3 depuis août 2019 et j’adore mon véhicule. Après deux Volkswagen Tiguan, j’étais mûre pour autre chose. Me voici aujourd’hui au volant d’un véhicule très confortable, esthétiquement attrayant, très spacieux […] et avec un intérieur de très bon goût. La réponse de l’accélération est très dynamique et la tenue de route est efficace. […] J’ai des problèmes depuis quelques semaines avec le dispositif mains libres cependant. […] Pour l’essence, je ne vois pas de différence avec mon ancien véhicule. Toujours du super. Je suis souvent seule dans mon véhicule, mais je transporte du matériel pour mon travail (plusieurs valises). L’espace est parfait. […] Pour conclure, je suis très fière de mon achat, je me sens en sécurité, la conduite est très agréable et tout ce luxe me plaît bien ! Est-ce que 52 000 $, c’est trop payé ? Je n’avais jamais dépensé autant pour un véhicule, mais je pense que ça en valait le coup.

M. F.

Satisfaction complète

Nous louons un Audi Q3 2020 S-line avec des roues de 20 pouces. Nous sommes très heureux, il a une conduite dynamique pour un utilitaire de cette catégorie. L’intérieur est surprenant, spacieux, les assises sont confortables et la position de conduite est excellente. L’espace dans le coffre est aussi surprenant avec les dossiers rabattus. […] Bref, il répond à nos besoins parfaitement. Il est joli à regarder, confortable, économe en carburant et facile à manœuvrer en ville.

Louis G.

Faites part de votre expérience

La Presse publiera prochainement l’essai des véhicules suivants : Ford Mustang cabriolet, Nissan Qashqai, Toyota Tundra. Si vous possédez l’un de ces véhicules, nous aimerions bien vous lire.