Le constructeur automobile chinois Geely a envoyé des représentants visiter Saab, la filiale suédoise de GM qui est en vente depuis que GM l'a déclarée insolvable et mise sous la protection de la loi suédoise de la faillite.

Mis à jour le 27 avr. 2009
LA PRESSE

C'est ce que rapporte dans son édition de ce matin le journal économique Dagens Industri, de Stockholm.

Saab a demandé à 10 des 27 firmes qui ont exprimé de l'intérêt à soumettre des propositions détaillées, affirme le journal suédois, qui cite une source anonyme : «Des représentants de Geely ont passé toute la journée chez Saab», affirme cette source, selon qui plusieurs firmes d'investissement américaines ont aussi fait des présentations à Saab, sur place.

Saab n'a pas commenté les informations de Dagens Industri.

Un juge d'un tribunal commercial de Suède a prolongé la période durant laquelle Saab est protégée de ses créanciers. GM a indiqué qu'elle veut avoir rompu tout lien avec Saab d'ici le 1er janvier 2010. Saab cherche à se vendre à un investisseur disposé à mettre jusqu'à un milliard pour moderniser sa production et lancer de nouveaux modèles.