Le constructeur Electra Meccanica a vu le jour en 2015 à Vancouver et a fait couler beaucoup d'encre avec son projet de commercialisation de la Solo, petite citadine électrique monoplace à trois roues.

ALAIN MCKENNA LA PRESSE

Maintenant que son assemblage est amorcé, les rumeurs vont bon train quant à l'éventualité que l'entreprise augmente sa cadence de production en reprenant l'usine que General Motors compte fermer à Oshawa.

Car les ambitions du constructeur vont bien au-delà de ce seul modèle. En fait, Electra Meccanica a deux autres produits en chantier : le Tofino, un roadster électrique à la silhouette fort moderne, et l'eRoadster, qui reprend les formes d'une décapotable des années 50, mais sous le capot de laquelle se trouve également une motorisation électrique bonne pour une autonomie de 250 km par charge.

Le constructeur de la côte Ouest prend actuellement les réservations pour le Tofino, dont le prix de détail annoncé est de 65 000 $.

Son eRoadster est fabriqué sur demande, mais coûte quant à lui 165 000 $.

La Solo d'Electra Meccanica. Photo Electra Meccanica