L'adorable vélomobile PodRide de l'ingénieur suédois Mikael Kjellman n'est pas pour tout le monde, mais on ne peut pas nier qu'elle soit très innovatrice.

Publié le 17 avr. 2016
Denis Arcand LA PRESSE

Le châssis d'aluminium de la PodRide et sa « carrosserie » en tissu imperméable garantissent sa légèreté (70 kg) et elle parvient à atteindre 25 km/h grâce à un moteur électrique de 250 watts (un tiers de cheval-vapeur !) monté sur le pédalier. Grâce au coup de main (de pied, en fait) que l'occupant donne au moteur, la vélomobile PodRide a une autonomie d'environ 60 km.

Kjellman affirme s'en servir hiver comme été depuis plus d'un an et comme on peut le voir dans cette vidéo, il y a une petite chaufferette pour dégivrer le pare-brise; elle doit rendre l'hiver suédois un peu moins mordant dans l'habitacle, mais doit prendre beaucoup de jus et réduire l'autonomie un brin. 

Quand même, Kjellman estime que son PodRide est « une petite auto très pratique et confortable ». Il y a des phares DEL, une suspension à air qui semble étonnamment performante, un pare-brise qui s'entr'ouvre par le bas pour les jours d'été chauds et un essuie-glace manuel.

Tableau de bord minimal. Photo : KMK Innovations

Puissance : 1/3 HP et 1 human power

Bien entendu, la PodRide ne passera jamais un test d'impact et ne sera jamais homologuée comme automobile. M. Kjellman dit qu'elle ne requiert pas de permis de conduire et qu'elle est considérée comme un vélo, du moins en Suède.

Il faut vous rendre à la partie de la vidéo, vers la fin, où il met son épicerie dans le coffre arrière, aussi vaste qu'une boîte à pain.

On le voit aussi haler une remorque pour bébé (de vélo) et s'engager sur une route : il dit qu'on peut haler un enfant là-dedans... mais dans la vidéo, il s'en sert pour transporter des bagages.

M. Kjellman estime que si la PodRide était produite en série, elle pourrait être offerte à un prix oscillant entre 2000 et 3000 euros (entre 2900 $ et 4 300 $). Elle pourraitêtre livrée en kit à assembler à la maison. Le genre de truc qu'on achète plus chez IKÉA et que chez un concessionnaire Volvo.

L'ingénieur suédois admet que la PodRide est un produit de tout petit créneau, mais il observe que dans un marché mondial où tout se commande sur internet, une petite fraction de un pourcent du marché de la mobilité individuelle ferait de son invention un succès commercial.

Vue de l'essieu arrière. Photo : KMK Innovations