On peut avoir assez d'argent pour acheter une Tesla S à 100 000$ et être assez près de ses sous pour aller la charger gratis chez Tesla Motors tous les jours. Voilà une réalité que le constructeur de voitures électriques de luxe découvre avec l'utilisation - abusive, selon le fondateur Elon Musk - de ses SuperChargeurs par certains propriétaires de Model S habitant non loin de ces bornes de recharge rapide gratuite.

Mis à jour le 24 août 2015
Denis Arcand LA PRESSE

Le constructeur a envoyé une lettre ciblant des «utilisateurs fréquents» de SuperChargeurs locaux dans laquelle il leur demande de les utiliser moins souvent et, à la place, de brancher leur Model S chez eux, dans leurs propres prises de courant.

Les SuperChargeurs sont des installations de recharge rapide gratuite installées aux États-Unis et au Canada (ainsi qu'en Europe et en Chine) par Tesla Motors pour permettre les déplacements longue distance à bord de ses voitures tout électriques.

Au Québec, il y a seulement une station comptant huit bornes SuperChargeurs entre Québec et Montréal (à Drummondville); deux si on compte aussi celle du concessionnaire Tesla de la rue Ferrier, à Montréal.

Ces bornes sont placées près des grands axes routiers à des intervalles stratégiques (l'autonomie moyenne des Modèles S est de 335 km à 426 km, selon la batterie, d'après le gouvernement américain).

Le réseau canado-américain de recharge gratuite permettrait maintenant à un propriétaire de Tesla S de partir de Chicoutimi et de rouler jusqu'au fin fond des Keys, en Floride, ou jusqu'à la frontière mexicaine au sud de la Californie.

Prépayé, mais illimité ou pas?

Le réseau de Super-Chargeurs, pensé pour les voyageurs, est inclus dans le prix (75 000$ plus taxes pour le modèle de base) et Tesla garantit à ses clients qu'il est gratuit à vie et illimité.

Mais Elon Musk, président de Tesla Motors, s'est plaint il y a un mois de certains abus (des utilisations locales «agressives») vraisemblablement dans des endroits où les SuperChargeurs sont situés dans des zones habitées. Par exemple, dans le sud-ouest de la Californie, en Nouvelle-Angleterre, en Floride et dans d'autres régions où la population est dense, les stations SuperChargeurs sont installées non loin de quartiers résidentiels.

Lors de l'assemblée annuelle des actionnaires, le 9 juin, M. Musk a voulu restreindre la promesse de gratuité des SuperChargeurs, la décrivant comme la possibilité de «voyager longue distance gratuitement pour toujours». Cette nuance («longue distance») n'apparaît pas dans le site internet de Tesla Motors, qui dit que les clients peuvent utiliser le réseau de SuperChargeurs à volonté.

«Un petit nombre de personnes s'en servent très agressivement pour SuperCharger localement», a dit M. Musk lors de l'assemblée annuelle, avant d'ajouter: «On va juste leur envoyer une sorte de rappel que c'est cool de le faire à l'occasion, mais que c'est censé être un truc longue distance.»

«Insultant et agaçant»

La lettre a été envoyée la semaine dernière à certains utilisateurs jugés excessifs: «Étant utilisateur fréquent local de SuperChargeur, vous êtes priés de réduire votre utilisation locale du SuperChargeur et de rapidement déplacer votre Modèle S dès la fin de la recharge.»

La lettre poursuit en invitant les utilisateurs locaux à utiliser leur domicile comme point de recharge principal.

La lettre semble avoir été envoyée à plusieurs propriétaires de Tesla qui utilisent les SuperChargeurs sporadiquement. De nombreux commentaires défavorables ont été faits sur le forum internet Tesla Motor Club, autant sur le contenu que sur le ton «insultant et agaçant» de la lettre.