Le Wind Explorer, une voiture électrique et à cerf-volant qui a traversé l'Australie il y a un an et demi, est en tournée nord-américaine.

Denis Arcand LA PRESSE

La société de produits chimiques allemande Evonik, qui fournit des batteries au lithium-ion à Mercedes-Benz depuis cinq ans, cherche des clients de ce côté de l'Atlantique.

Le Wind Explorer était équipé de batteries innovantes, qui sont maintenant en production.

Cette frugale biplace transportait une éolienne télescopique qui servait à recharger la batterie durant la nuit.

Le jour, une partie de l'électricité était fournie par un capteur solaire, et le cerf-volant a permis de faire la moitié du trajet avec l'aide du vent.

L'équipe n'a utilisé que quelques fois la rallonge électrique (branchée chez un Australien accommodant).

La valeur de toute l'électricité «empruntée» au réseau australien durant la traversée de 5000 km? À peine 15 $!

Ce qui correspond à environ 30 cents/100 km. Pas mal...