Le PDG de l'alliance automobile Renault-Nissan, Carlos Ghosn, a affirmé qu'une batterie rechargeable de voiture électrique pouvait servir au-delà de la durée de vie du véhicule, pour stocker et fournir de l'énergie à usage domestique.

AGENCE FRANCE-PRESSE

M. Ghosn a tenu ces propos lors du lancement au Japon de la Renault Mégane Sport du constructeur français, à l'ambassade de France à Tokyo.

Parallèlement, le japonais Nissan a commencé à livrer son modèle tout électrique Leaf aux États-Unis et au Japon, avant l'Europe début 2011.

Selon le PDG, la durée de vie de la batterie est un faux problème, car «elle va à peu près au-delà de celle de la voiture», a-t-il expliqué devant des journalistes, évoquant une longévité d'une dizaine d'années, soit une existence plus longue que la durée d'utilisation moyenne d'une voiture.

Ensuite, cette batterie, encore chère à produire, ne sera pas morte. Selon M. Ghosn, une batterie peut vivre une deuxième vie ailleurs comme accumulateur d'énergie, pour fournir de l'électricité le moment voulu là où c'est nécessaire.

«Vous pouvez la réutiliser après chez vous. Car la batterie à la maison est moins exigeante que la batterie dans la voiture puisque vous n'avez pas ces variations de puissance qui sont aussi fortes», a souligné M. Ghosn.

«Vous pouvez la vendre», a-t-il encore dit, précisant que Nissan avait constitué une coentreprise avec la maison de commerce Sumitomo. «Elle va racheter la batterie utilisée et la vendre à des particuliers» qui pourront s'en servir chez eux pour des applications domestiques.

M. Ghosn a expliqué que le consommateur aurait «tout intérêt à charger la batterie la nuit et à la décharger le jour», pour payer une électricité 50% moins cher.

Détenu à quelque 45% par Renault, Nissan mise beaucoup sur les voitures électriques dans lesquelles il a déjà investi près de 5,4 milliards de dollars.

Il se veut le premier groupe automobile à commercialiser en masse ce type de véhicules. Les constructeurs nippons Fuji Heavy Industries (marque Subaru) et Mitsubishi Motors vendent déjà des véhicules électriques, mais à petite échelle jusqu'à présent.

La production de la Leaf a débuté fin octobre au Japon à Oppama (région de Tokyo). Nissan pense y assembler quelque 10 000 véhicules d'ici à la fin mars 2011 et, à pleine capacité, l'usine devrait sortir 50 000 exemplaires par an.

L'assemblage de la Leaf devrait en outre démarrer à Smyrna, au Tennessee, à la fin 2012 et à Sunderland, en Angleterre, au début 2013.

Le constructeur nippon a enregistré 6000 pré-commandes au Japon et 20 000 aux États-Unis.