Le constructeur automobile Nissan a présenté les bruits artificiels destinés à combler la quasi-absence de bruit de la voiture électrique LEAF, qui doit être lancée cette année.

RELAXNEWS

Les sons ont été ajoutés dans le but de protéger les piétons habitués à entendre arriver les voitures, en particulier les déficients visuels, qui ne peuvent s'appuyer que sur leur ouïe pour se rendre compte qu'un véhicule s'approche.

Nissan explique que l'élaboration du système VSP (Vehicle Sound for Pedestrians), a duré quatre ans, en partenariat avec des universités de premier plan, et l'Institut d'ophtalmologie de Detroit.

Le VSP fonctionne à la fois pour la conduite à faible allure et la marche arrière. Dans le premier cas, le bruit ressemble à celui d'un moteur à réaction, et dans le second, à un signal sonore de recul, comme ceux dont disposent les camions.

Le bruit de moteur à réaction cesse lorsque la voiture dépasse les 30km/h (limite à laquelle Nissan estime que le bruit des pneus est suffisant pour signaler la voiture), et redémarre lorsqu'elle descend sous les 25km/h.

Les conducteurs peuvent néanmoins désactiver le système, une option qui a provoqué les critiques de la Fédération américaine des aveugles (NFB), pour qui la possibilité de «désactiver cet outil de sécurité important [...] met en danger les piétons, en particulier ceux qui sont aveugles».

Nissan précise que la désactivation est temporaire, et que les sons reviennent automatiquement lorsque la voiture est redémarrée.

La LEAF sera vendue au Japon, aux États-Unis, au Portugal et aux Pays-Bas à partir du mois de décembre, avant la sortie de la iMiEV de Mitsubishi.

 

Écoutez les sons de la LEAF.