Le constructeur franco-japonais Nissan estime qu'il pourrait faire des profits avec sa voiture électrique Leaf dès 2010, alors que le véhicule n'est même pas encore commercialisé.

LA PRESSE

Nissan a commencé à prendre des réservations pour la Leaf aux États-Unis et au Japon, et un cadre de la filiale américaine affirme que ces «pré-commandes» devraient atteindre 25 000 d'ici la fin de l'année, ce qui assurerait des revenus supérieurs aux dépenses. C'est ce que rapporte l'agence de presse Reuters, qui cite Mark Perry, directeur de la stratégie et de la planification des produits Nissan en Amérique du Nord.

 

La Leaf doit être commercialisée au Japon à l'automne et aux États-Unis, en décembre. La voiture doit ensuite être lancée en Europe et au Canada en 2011.

 

Les sites internet américain et japonais de Nissan acceptent depuis 10 jours des réservations, moyennant un versement remboursable (de 99$ aux États-Unis). La Leaf sera lancée d'abord en dans quatre États de l'Ouest (Californie, Arizona, Washington, Oregon) et au Tennessee, l'État où elle sera assemblée.

 

«Nous gagnons de l'argent avec le prix que nous avons annoncé. Nous avons fixé un prix à la portée du plus grand nombre. Il s'agit d'un prix visant une consommation de masse», a déclaré Mark Perry à Reuters.

 

Dans certains États américains, après prise en compte de mesures fédérales et locales, le prix de la Leaf pourra être ramené à 20 280 dollars, comme en Californie par exemple.

 

Source: Agence Reuters