Toyota a déjà reçu 75 000 commandes de sa nouvelle Prius hybride essence-électricité, avant même son lancement sur le marché japonais, affirme le quotidien Nikkei, de Tokyo.

LA PRESSE

La troisième génération de la Prius comprend des versions techniquement plus avancées et plus raffinées que le modèle actuel. Mais Toyota y a ajouté une version économique conçue pour riposter à la Insight, une hybride compacte lancée en février dernier au Japon par sa concurrente Honda.

La publicité et les prix agressifs des deux rivales japonaises annoncent une dure bataille pour le marché des hybrides non seulement au Japon, mais partout au monde.

La Insight a dépassé les pronostics de vente de Honda; 20 000 unités ont été vendues au Japon durant ses premiers trois mois, en pleine récession. La voiture commence à arriver en Amérique du Nord et a été lancée en Europe en mars.

Honda a lancé la Insight en promettant un prix inférieur à celui de la Prius, ce qui n'est pas nécessairement un exploit, puisque la Insight est une compacte, donc plus petite que la Prius. Mais Toyota a quand même relevé le défi du prix et a rapidement annoncé le développement d'une version économique de sa berline, qu'elle a promis de vendre à un prix «compétitif».

Avant le lancement de la Insight, Toyota prévoyait une évolution vers le haut de gamme pour la Prius. Mais la version économique a été ajoutée à cette nouvelle génération, qui doit être lancée lundi (le 18 mai) au Japon.

Une porte-parole de Toyota a dit ne pas pouvoir confirmer les chiffres avancés par le journal Nikkei, affirmant que le plus grand constructeur automobile au monde n'a pas compilé les commandes des concessionnaires en anticipation du lancement, lundi.

Toyota lancera la troisième génération de sa Prius en Europe en juillet.



Sources : Nikkei, Reuters, Automotive News Europe