Nissan a l'intention de lancer en 2010 une voiture tout électrique qui aura un rayon d'action de 160 km avec une seule charge de batterie, affirme un planificateur de la firme japonaise.

Publié le 18 févr. 2009
D'après Associated Press

Ces 160 km d'autonomie purement électrique sont plus que le double du rayon d'action des voitures électriques de certains compétiteurs, a affirmé Mark Perry, directeur de la stratégie et de la planification des produits à la filiale américaine de Nissan. Selon M. Perry, la Toyota Prius 2010, une hybride, roule environ 16 km avant que son moteur à essence ne doive recharger la batterie. La future Volt de General Motors, une autre hybride, fera mieux, elle aura 65 km d'autonomie électrique avant que la batterie soit automatiquement rechargée par un moteur à essence et une génératrice).

La voiture aura «cinq places et à peu près la taille d'une Sentra ou d'une Versa», a dit M. Perry lors d'une allocution au Club des ingénieurs de Chattanooga, au Tennessee.

Le Tennessee pèse de plus en plus dans l'industrie automobile américaine: Volkswagen a annoncé en juillet dernier la construction prochaine d'une usine d'assemblage d'un milliard de dollars à Chattanooga et Nissan exploite une usine à Smyrna, 200 km plus loin. De plus, le siège social nord0-américain de Nissan est à Franklin, une ville voisine de Nashville, la capitale.

Selon M. Perry, Nissan construira d'abord sa voiture électrique au Jap0n, mais a rappelé que la firme aime produire ses véhicules là où ils sont vendus. Cela pourrait se traduire par un transfert à Smyrna la production nord-américaine de ce véhicule et de son système de batterie au lithium-ion.

La voiture électrique de Nissan n'est pas une voiture expérimentale, a dit M. Perry: «Nous sommes prêts pour la production de masse et la vente».

Nissan a l'intention de lancer sa voiture électrique à la fin de 2010 dans trois marchés d'essai, le Tennessee, l'Oregon et le comté de Sonoma, en Californie, a-t-il ajouté

Les propos du cadre de Nissan sont rapportés par le quotidien Chattanooga Times Free Press dans son édition de lundi.

Le prix de vente futur de la voiture Nissan n'est pas mentionné dans l'article du journal de Chattanooga, mais Nissan doit tenir compte, dans ses calculs de prix et de rentabilité, du prix d'une voiture conventionnelle de taille comparable, qui est de 28 000 $ à 30 000 $ US.

Cela ne veut pas dire que Nissan doit parvenir à abaisser son prix à ce niveau.

Aux États-Unis, ce prix sera subventionné par un crédit d'impôt remboursable de 7500 $ du gouvernement fédéral américain, a dit M. Perry. De plus, il affirme que le coût annuel d'entretien d'un véhicule tout électrique pourrait être de 1350 $ inférieur à celui d'une voiture comparable dotée d'un moteur conventionnel.

«L'acheteur rentre dans son argent immédiatement», a dit M.Perry, selon qui «remplir le réservoir» d'une voiture électrique (en la branchant dans une prise extérieure ordinaire, à la maison) coûtera 90 cents et prendra entre 4 et 8 heures.



Cet article comprend aussi des extraits du Chattanooga Times Free Press. Voir le texte original.