Le pickup Jeep Gladiator qui a été dévoilé au Salon de l'auto de Los Angeles est un Wrangler allongé de 76 cm, mais il n'a pas l'air disproportionné pour autant. La boîte de 5 pieds (1,52 m), derrière, de ce produit très attendu donne l'impression qu'il a été conçu pour ça.

Publié le 29 nov. 2018
LA PRESSE

À 5,54 m de longueur, il un brin plus long que le nouveau Ford Ranger (5,36 m).

Un pickup décapotable

Il est fait pour reproduire les mêmes capacités hors-route que le Wrangler, mais avec un rayon de braquage réduit à cause de la longueur, il faudra avoir des attentes réalistes.

Mais comme le Wrangler, le toit et les portes s'enlèvent et on peut abaisser vers l'avant le pare-brise pour communier avec la nature qu'on dérange en passant en pickup. 

Le Gladiator est le premier pickup Jeep en un quart de siècle (Jeep Comanche jusqu'en 1992) et c'est peut-être son premier pickup décapotable. Par contre, Chrysler a déjà eu un pickup décapotable, le Dodge Dakota Convertible de 1989 à 1991. On trouve encore de ces antiquités dans les petites annonces, mais ça n'arrive pas souvent et ça n'est pas toujours à la porte.

L'intérieur du Gladiator est à peu de choses près celui du Wrangler : la principale différence est la banquette arrière dont la partie horizontale se soulève comme les sièges du Stade Olympique (il y a deux rangements en dessous). 

Même ressemblance sous le capot, le Gladiator de série sera mu par le V6 3,6 L de 285 ch et 260 lb-pi de couple du Wrangler. Les purs et durs la manuelle en auront une à six vitesses, les autres commanderont la transmission automatique ZF Friedrichshafen à huit rapports. 

On pourra haler jusqu'à 3475 kg et poser directement dans la benne des charges de 499 kg à 726 kg selon la livrée et les options choisies.

Dodge a déjà offert un pickup décapotable. Photo Chrysler