Pour le lancement de la nouvelle XE, Jaguar souligne à grands traits son usage d'un aluminium nouveau appelé RC5754 « inventé pour la XE ».

Publié le 17 sept. 2014
Denis Arcand LA PRESSE

Jaguar vante sa plateforme monocoque ultra-rigide et légère (la XE pèse seulement 1500 kilos), mais cela n'est pas dû aux qualités du nouvel aluminium RC5754. En fait, l'aluminium de grade 5754 est utilisé depuis plusieurs années par l'industrie automobile, y compris Jaguar, qui achète du NG5754 de son fournisseur d'aluminium Novelis.

L'innovation du RC5754 est qu'il est fait de 50 % d'aluminium recyclé provenant des découpes à l'atelier d'estampage de Jaguar. Produire de l'aluminium vierge prend énormément d'électricité, mais très peu pour le faire fondre. Jaguar a obtenu de Novelis que les retailles d'aluminium soient refondues et mélangées avec de l'aluminium de première coulée, ce qui donne du RC5754. Cela réduit le coût de fabrication et l'empreinte de CO2 de la XE.

Produire de l'aluminium recyclé à 50 % n'est pas aussi simple que balancer les découpes dans la cuve et les faire fondre avec le métal vierge. Le contenu en fer est plus élevé et les propriétés du RC5754 ne sont pas exactement les mêmes que celles du NG5754 de première coulée. Jaguar a dû revalider les processus de soudage, collage et rivetage, sans compter les tests d'impact. Mais ça marche, dit Simon Black, le chef métallurgiste de Jaguar, qui a déclaré au magazine Automotive Engineer que la plupart des véhicules Jaguar finiront par être construits avec de l'aluminium recyclé dans une proportion qui pourrait atteindre 75 %.