General Motors pourrait réaliser une première en installant bientôt dans ses véhicules un analyseur de regard pour contrer la distraction au volant.

Publié le 13 sept. 2014
Denis Arcand LA PRESSE

C'est ce que rapporte la chaîne d'information économique CNBC, qui cite des sources anonymes. Cette nouvelle non confirmée par GM survient peu de temps après la signature d'une entente entre l'entreprise high-tech australienne Seeing Machines et l'équipementier japonais Takata.

La technologie de Seeing Machines surveille les yeux du conducteur au moyen d'une caméra et détermine si ce dernier regarde bien la route ou pas. Ce dispositif, également appelé «oculomètre», analyse les mouvements des yeux et prévient le conducteur si son regard quitte trop souvent la route.

Takata a déjà indiqué son intention de fabriquer un demi-million d'oculomètres anti-distraction d'ici 2019. Ni Seeing Machines ni Takata n'ont nommé les constructeurs automobiles intéressés, mais les sources citées par CNBC indiquent que GM serait le premier à passer une commande.