Si votre ado claque les portes, ces jours-ci, vous pourriez lui suggérer une carrière dans la recherche automobile. La filiale européenne de Ford a mis au point un nouveau robot claque-porte automatique pour tester la longévité des portes de ses nouveaux véhicules.

Denis Arcand AUTO

Les ingénieurs de Ford ont étrenné leur maussade automate avec les portes du nouveau fourgon d'une tonne Connect Custom. Le clac des portes fermées violemment a retenti 550 000 fois dans le laboratoire; les portes avant, 250 000 fois, la porte latérale coulissante, 150 000 fois et les portes arrière, 150 000 fois aussi, explique Ford.

Pour maximiser la valeur prédictive du test, le robot claqueur de porte a été installé dans un laboratoire spécial de Ford à Merkenich, en Allemagne, où il s'est défoulé pendant des mois sans interruption à des températures variant de -40 à 82˚C. Oui, Celsius, pas Fahrenheit. Et le taux d'humidité était de 85%. Pas surprenant que le robot soit toujours de mauvaise humeur.

Normalement, pour une auto ordinaire, Ford fait claquer les portes avant seulement 84 000 fois. Mais comme le Transit Custom est un camion de livraison et que ses portes serviront sans arrêt, Ford a laissé le robot se défouler trois fois plus longtemps.

La production du Transit Custom (descendant de l'Econoline) commencera cette année à l'usine de Kocaeli, en Turquie.