Au football, l'étalon de mesure souvent cité dans les rondes de repêchage est la course de 40 verges. Lorsqu'un joueur de ligne offensive de plus de 140kg (308lb) abaisse son chrono sous les 5 secondes, c'est un exploit. Imaginez maintenant que ce même joueur soit capable de dépasser certains receveurs de passe tout en ayant leur agilité. Cette analogie peut directement s'appliquer au BMW X5 M. Ce VUS défie la physique à un point tel que l'incompréhension nous gagne.

Mis à jour le 11 janv. 2019
Charles René LA PRESSE

Son design

Dans la plus pure tradition de la division M de BMW, le X5 M enfile un costume somme toute relativement sobre pour son potentiel. Les branchies latérales ainsi que l'étiquette posée sur sa calandre exposent timidement son identité. Seules les immenses jantes de 21 po (optionnelles) témoignent réellement de sa vocation sportive, montrant la tout aussi énorme quincaillerie responsable du freinage. Il y a également les quatre pots d'échappement et certains détails, dont les rétroviseurs latéraux dessinés pour l'écoulement d'air. Bref, un authentique sleeper.

PHOTO FOURNIE PAR BMW

À bord

Comme il s'agit de loin de la variante la plus coûteuse du X5, BMW a pris soin d'orner l'habitacle de matériaux de grande qualité. Le cuir avec surpiqûre bien en vue drape la planche de bord, bordée d'appliqués d'aluminium texturé. BMW aurait cependant pu éviter l'utilisation de certains plastiques durs. Les sièges optionnels M disposent de supports latéraux réglables tout comme l'assise, mais l'appui-tête ne l'est pas. Est-ce mieux qu'un Range Rover? Probablement que non. Pour le volume, c'est fort acceptable, autant pour les passagers que pour l'espace réservé aux bagages.

PHOTO FOURNIE PAR BMW

Sous le capot

Pour extirper de l'inertie ce gros VUS de près de 2400 kg, BMW lui a greffé son moteur le plus puissant. Ce V8 de 4,4 L biturbo développe sur papier 567 ch, un chiffre certes prudent. Il n'a probablement pas la présence orale de la plupart des V8 avec ses notes aiguës non loin d'un V6, mais quel déchaînement de puissance! Il pousse sans essoufflement, avec désinvolture. Que dire du raffinement, sinon qu'il est désarmant. La boîte automatique à huit rapports soutient ces accélérations avec tantôt la fermeté d'un double embrayage, tantôt la douceur d'une automatique en mode normal.

PHOTO FOURNIE PAR BMW

Derrière le volant

Le comportement routier nous frappe encore plus. Le VUS s'inscrit dans les courbes avec l'assurance d'une sportive grâce aux amortisseurs qui se réajustent continuellement. La sortie de courbe devient également un jeu d'enfant, alors que le système de transmission intégrale module très bien la forte décharge de couple. Les énormes godasses ont une immense surface de contact (285 mm à l'avant et 325 mm à l'arrière) et aident aussi à abaisser le 0-100 km/h, avancé par BMW à 4,2 secondes, un chiffre réaliste. Conduire un VUS avec des limites si hautes est sans conteste une expérience déstabilisante.

PHOTO FOURNIE PAR BMW

Les technologies embarquées

Le X5 M dispose évidemment de la version du système iDrive la plus aboutie. Grâce à une application téléchargeable sur votre iPhone nommée M Laptimer, vous pouvez recueillir une foule de données sur votre conduite et même enregistrer un circuit. Outre ce gadget, le système d'infodivertissement s'est énormément amélioré avec le temps. Rapide, doté d'un écran à très haute définition, il est tout de même intuitif et se situe maintenant parmi les bons systèmes du segment. On a aussi droit à un très bon système audio harman/kardon pour agrémenter le tout.

PHOTO FOURNIE PAR BMW

Verdict

Difficile de ne pas être fasciné par le X5 M. Un VUS de cette stature disposant d'autant de fougue et de poigne est carrément une anomalie. Toute cette technologie mise dans son châssis a évidemment un prix, 105 900 $ pour être plus précis. C'est tout de même près de 25 000 $ de moins qu'un Porsche Cayenne Turbo de série. Bref, il est complètement déraisonnable, ce X5 M, avec sa consommation et ses accélérations comparables à une Jaguar F-Type R, mais le ridicule ne tue pas apparemment et peut même être souvent très divertissant.

PHOTO FOURNIE PAR BMW

Points chauds

Coffre

Tout comme le X5, cette version M dispose d'un coffre à double ouverture permettant d'avoir un plateau pour charger des objets encombrants, une solution efficace vue dans le passé.

Bonne visibilité

Ayant le physique d'un VUS plus classique, le X5 M a une bonne surface vitrée permettant d'avoir une bonne visibilité dans presque tous les angles.

Pour le refroidir

Le X5 M dispose de pas moins de 10 radiateurs afin de diminuer le plus possible le stress thermique associé aux moteurs aussi puissants et sollicités.

Freiner l'élan

Pour freiner cette importante masse, BMW a doté le X5 M d'immenses freins avant à disques perforés et ventilés dont les étriers à six pistons font un travail extraordinaire.

Pour accélérer

Le X5 M est proposé avec un système d'aide à l'accélération (launch control) qui, une fois activé, optimise l'accélération en départ arrêté.