On dit qu'acheter, c'est voter. Avec 63 % de leur contenu provenant des États-Unis, opter pour des véhicules assemblés au Canada ne fera peut-être pas changer Donald Trump d'idée, mais ça pourrait inciter les constructeurs établis chez nous à investir davantage au pays.

Alain McKenna LA PRESSE

CHEVROLET EQUINOX

General Motors a déjà averti Trump que sa politique pourrait l'amener à réduire sa présence aux États-Unis. Ses usines d'Oshawa (Chevrolet Impala) et d'Ingersoll (Equinox) pourraient-elles en bénéficier ?

CHRYSLER PACIFICA

La fourgonnette est produite à Windsor, tout comme sa contrepartie hybride branchable, qui coûte plus cher, mais qui affiche une consommation moyenne de moins de 3 L/100 km.

FORD EDGE

Le VUS est assemblé par Ford du Canada à Oakville, tout comme le MKX, son homologue signé Lincoln, aux côtés des Ford Flex et Lincoln MKT, et de la supersportive GT.

HONDA CR-V

La Civic et le CR-V sont deux des véhicules les plus aimés des automobilistes québécois et sont assemblés à Alliston, en Ontario.

TOYOTA RAV4

Mine de rien, Toyota est le plus important constructeur d'automobiles au Canada, grâce à la popularité de véhicules comme le RAV4, la Corolla, ainsi que les RX à essence et hybride de sa gamme Lexus.