En effet, au récent Salon de l'auto de Francfort, Carlos Ghosn et Christian Streiff, les grands patrons de Renault et PSA/Peugeot-Citroën, ont soutenu que les voitures françaises n'étaient pas attendues en Amérique, surtout à cause de la valeur élevée de l'euro.

Éric Descarries COLLABORATION SPéCIALE

En effet, au récent Salon de l'auto de Francfort, Carlos Ghosn et Christian Streiff, les grands patrons de Renault et PSA/Peugeot-Citroën, ont soutenu que les voitures françaises n'étaient pas attendues en Amérique, surtout à cause de la valeur élevée de l'euro.

Pour M. Streiff, anciennement d'Airbus, la Russie et les autres marchés émergents sont plus attirants.

M. Ghosn a abondé dans le même sens en parlant de la Russie, du Maroc, de l'Iran et de l'Inde. Cependant, M. Streiff espère que le marché américain redevienne une priorité.