L'achat d'une fourgonnette n'implique généralement pas ou très peu de passion. On se procure ce type de véhicule car nous y sommes forcés ou presque. La majorité de ces véhicules sont avant tout pratiques. Certains offrent un touche d'esthétisme et une infime minorité offrent un quelconque agrément de conduite.

Benoit Charrette COLLABORATION SPéCIALE

L'achat d'une fourgonnette n'implique généralement pas ou très peu de passion. On se procure ce type de véhicule car nous y sommes forcés ou presque. La majorité de ces véhicules sont avant tout pratiques. Certains offrent un touche d'esthétisme et une infime minorité offrent un quelconque agrément de conduite.

Après avoir tenté à trois reprises de commercialiser sans succès une fourgonnette, Toyota a finalement trouvé la solution avec la deuxième génération de Sienna. La première génération de Toyota Van (1984-89) était non seulement laide à arrêter le sang, mais sous motorisé. La Previa (1991-97) n'a jamais connu la popularité escomptée. Il a fallu attendre la première génération de Sienna et son style plus conventionnel à l'automne 1997 pour pouvoir considérer Toyota comme un aspirant sérieux dans la catégorie. Avec l'arrivé de la nouvelle Sienna en 2004, Toyota se positionne en avant-plan et offre non seulement un espace convivial et toute la panoplie d'éléments indispensables, mais aussi une fiabilité qui échappe encore aux Américaines.

Chevrolet n'est pas encore à la hauteur de ses compétitrices japonaises en termes de raffinement et de qualité, mais a le mérite d'être plus abordable. Vous pouvez avoir un Uplander 2007 pour le prix d'une Sienna 2005. GM brade constamment ses modèles en offrant des taux de financement à 0% ou des rabais instantanés de plusieurs milliers de dollars. Bref à défaut d'être intéressante, elle se vend à rabais. Si la mécanique est en progrès, il faudra encore travailler sur la qualité de l'assemblage et de la finition que demeure inégale.

Avec toutes ses grandes qualités, la Sienna est une fourgonnette qui en fait beaucoup, et mieux que les autres. Sa seule vraie rivale est la Honda Odyssey. Mais, malgré son groupe motopropulseur brillant, la tenue de route est approximative et peu inspirante, même pour une fourgonnette. Rien à reprocher au confort de roulement sécurisant, mais le conducteur est pratiquement coupé de la route, tellement les sensations font défauts. La Sienna sous-vire comme un pétrolier, et sa suspension est d'une mollesse à vous donner le mal de mer.

Pour 2007, GM s'est finalement départi de ses vieux restes sous le capot. Le moteur V6 3,5 litres qui dérivait de l'ancien 3,4 litres du Venture est retiré de la route. En lieu et place c'est un V6 3,9 litres qui a déjà fait son nid dans d'autres produits de la famille GM (comme le Malibu SS) qui prend sa place. Avec ses 240 chevaux et une technologie à soupapes variable, nous avons enfin un peu de modernisme au programme. C'est l'équipement pratique et de sécurité qui fait défaut. Pas de pédales ajustables, pas de rideau gonflable pour les passagers arrière, le volant inclinable n'est pas télescopique, pas de hayon arrière électrique, pas de système de navigation disponible, la deuxième rangée de sièges n'est pas rabattable à plat et la troisième rangée ne disparaît pas dans le plancher. Toutes ces caractéristiques absentes du Uplander se retrouve dans la Sienna.

Conclusion

Avec un style plus harmonieux, mais surtout des combinaisons intérieures presque sans limite, la Sienna est l'une des plus polyvalentes, sinon la plus polyvalente des fourgonnettes sur le marché. Naturellement cette qualité vient à un prix élevé, même pour un véhicule d'occasion. Si vous comptez conserver votre véhicule plusieurs années, c'est toutefois un investissement qui en vaudra la peine. En terme de qualité , de fiabilité et de convivialité, le Uplander est très loin de la Sienna. La seule raison qui justifie son achat est le prix. Car après cinq ans, ce véhicule est juste assez bon pour la fourrière, alors que la Toyota conserve d'excellente valeur de revente, même à long terme. J'y vais pour la Sienna sans hésitation.

--- --- --- --- --- --- --- --- --- --- ---

GARANTIE DE BASE

» CHEVROLET UPLANDER

Garantie générale : 3 ans/60 000 km

Garantie groupe motopropulseur : 5 ans/100 000 km

Garantie contre la perforation : 6 ans/160 000 km

Assistance routière : 3 ans/60 000 km

» TOYOTA SIENNA

Garantie générale : 3 ans/60 000 km

Garantie groupe motopropulseur : 5 ans/100 000 km

Garantie contre la perforation : 5 ans/kilométrage illimité

Assistance routière : 3 ans/60 000 km

--- --- --- --- --- --- --- --- --- --- ---

MOTORISATION

» CHEVROLET UPLANDER

V6 3,9 l ACC 12s, 240 ch à 6000 tr/min

couple : 240 lb-pi à 4800 tr/min

Transmission : automatique à 4 rapports

0-100 km/h : 9,8 sec

Vitessemaximale : 180 km/h

Consommation par 100 km : 10,8 l (octane : 87)

» TOYOTA SIENNA

V6 3,3 l DACT 230 ch à 5600 tr/min

couple : 242 lb-pi à 3600 tr/min

Transmission : automatique à 5 rapports

0-100 km/h : 10 sec

Vitessemaximale : 185 km/h

Consommation (100 km) : 10,2 l, 11,1 l (4RM) (87 octane)

--- --- --- --- --- --- --- --- --- --- ---

AVANTAGES

» CHEVROLET UPLANDER

Véhicule neuf avec meilleure garantie

» TOYOTA SIENNA

Plus polyvalent

Meilleur équipement de série

Fiabilité

--- --- --- --- --- --- --- --- --- --- ---

PRIX

» CHEVROLET UPLANDER

Uplander LS: 23 800 $

Uplander LT1: 25 620 $

Uplander LS allongé: 27 125 $

Uplander LT allongé: 28 280 $

» TOYOTA SIENNA

CE 7 pass: 23 000 $ *

LE 7 pass: 27 500 $ *

XLE 7 pass: 29 900 $ *

(* avec 40 000 kilomètres au compteur)