Reconnu pour son franc-parler, le journaliste automobile Philippe Laguë a décidé de publier un guide auto qui lui ressemblerait. Lancé sur le marché il y a quelques semaines, le Bulletin annuel de l'auto 2007 est unique en soi.

Jean-François Tardif COLLABORATION SPéCIALE

Reconnu pour son franc-parler, le journaliste automobile Philippe Laguë a décidé de publier un guide auto qui lui ressemblerait. Lancé sur le marché il y a quelques semaines, le Bulletin annuel de l'auto 2007 est unique en soi.

«C'est clair que je ne désirais pas publier une copie du Guide de l'auto et de l'Annuel de l'automobile, explique M. Laguë. Non seulement mon approche est différente, mais de plus, je pense donner l'heure juste sur les véhicules qui sont offerts par les différents constructeurs.

Journaliste et chroniqueur dans le monde de l'automobile depuis une quinzaine d'années, M. Laguë dit avoir toujours gardé la même ligne de pensée. Il indique cependant avoir constaté chez certains de ses confrères, avec les années, un manque de rigueur et de transparence dans leur travail journalistique. Pour toutes sortes de raisons, ceux-ci sont devenus complaisants et ils tentent, dans leurs analyses, de ménager la chèvre et le chou. En bout de ligne, ce sont les consommateurs leur faisant confiance qui sont bernés.

Ambition concrétisée

M. Laguë ne le cache pas, il caressait depuis ses débuts dans le domaine du journalisme auto l'ambition de publier son propre ouvrage sur l'automobile. Une occasion unique de la concrétiser s'est présentée à la suite de sa participation à l'émission Tout le monde en parle au cours de laquelle il avait fait des vagues en dénonçant le travail de certains journalistes automobiles et en émettant des doutes sur la subjectivité de certains. Claude J. Charron, éditeur du magazine La Semaine, l'a contacté afin de lui proposer la rédaction d'un guide qui donnerait l'heure juste aux consommateurs.

«Depuis des années, les acheteurs de véhicules sont orientés dans leur choix par des mythes. Les américaines et les coréennes ont piètre réputation, alors que l'on porte aux nues les japonaises et les européennes. Pourtant, les choses ont changé. Ainsi, les constructeurs européens ont perdu beaucoup de plumes au cours des dernières années. C'est le cas de Mercedes. Mais personne n'ose le dire. Pourquoi ? Ce n'est pas parce qu'un véhicule est considéré comme étant de luxe qu'il ne peut pas être mal fait ou peu fiable.»

Dans son Bulletin, M. Laguë a apporté une attention particulière à la fiabilité des modèles qu'il a testés. Et comme les véhicules que les journalistes empruntent afin de faire leur évaluation sont toujours neufs, il a pris soin de consulter plusieurs ouvrages comme le Consumer Reports, le guide annuel des autos du magazine Protégez Vous et les enquêtes de J.D. Powers afin d'en connaître plus sur leur rendement à long terme. «C'est ça le travail d'un journaliste. Faire des recherches et aller à la source afin de donner une opinion qui repose sur des faits.»

À cause de sa manière de dire les choses, l'auteur craint-il de voir les portes du monde de l'auto se refermer devant lui ? «Pas du tout. D'abord parce que j'œuvre depuis plusieurs années dans le domaine, mais aussi parce que je peux offrir aux constructeurs une belle visibilité pour leurs produits. Je recevrai peut-être moins d'invitations afin de participer à des voyages de promotion. Mais de toute manière, je n'y allais pas.»

Le Bulletin 2007

Publié aux Éditions La Semaine, le Bulletin annuel de l'auto 2007 compte 144 pages. Il est agrémenté de nombreuses photos. L'auteur, qui a lui même essayé 95 % des véhicules dont il est question dans le Bulletin, y donne son opinion franche de chacun des modèles de manière à jouer le rôle du protecteur du consommateur.

M. Laguë a aussi profité de l'occasion qui lui était offerte pour inviter les gens à revoir les critères de sélection pour l'achat d'un véhicule.

Comme dans tous les ouvrages traitant des nouveaux modèles, M. Laguë indique les modèles qui, selon lui, constituent les meilleurs achats. Il innove cependant en dressant aussi la liste des modèles à éviter et les raisons pour lesquelles les gens devraient le faire.

Le Bulletin 2007 vient à peine d'être publié que, déjà, M. Laguë est à l'oeuvre afin de préparer l'édition 2008 de son ouvrage. «Le prochain Bulletin sera assurément plus épais et plus complet. Mais la manière de dire les choses restera la même.»