L’avènement de l’auto électrique amène des changements dans toutes les sphères de l’industrie automobile, et la sécurité ne fait pas exception.
La société allemande Dekra, qui a comme expertise les tests d’impact et l’estimation des risques, a commencé à tester des véhicules électriques pour comparer leur résistance à celle des voitures conventionnelles.

LA PRESSE

Dekra veut établir comment ils se comportent dans certaines situations plus extrêmes que les tests d’impacts standards faits dans des organisations américaines, européennes et asiatiques appliquant les normes en vigueur dans leurs parties du monde.

Le système qui coupe le courant en cas d'impact est-il fiable ?

L'expérience visait à répondre à deux questions : 1) la lourde batterie et l’architecture différente des voitures électriques les rendent plus fragiles que les voitures conventionnelles ? 2) Le système censé couper le courant en cas d'impact est-il fiable ?

Dans le cadre d’un projet de recherche conjoint avec le Centre hospitalier universitaire de Göttingen, Dekra a fait subir une série d’impacts violents à trois Renault Zoé et à une Nissan Leaf (l’ancien modèle) à son centre d’essais de collision à Neumünster, au nord de l'Allemagne. 

Elle a mis en ligne une vidéo d’un de ses tests, celui de la Leaf, qu’ont voit glisser à 75 km/h sur une coulisse vers un poteau en acier, qu’elle percute avec violence. Dekra dit que ce test reproduit différents scénarios de collisions avec un arbre. (Par comparaison, l'Insurance Institute for Highway Safety américain fait ses tests d'impact latéraux à 50 km/h et ses tests de collision frontale à 64 km/h.)

Sous l’impact, la Leaf s’enroule littéralement autour du poteau et des fragments sont projetés en avant comme du shrapnel. (Dekra a aussi fait la même chose avec une Renault Zoé à 84 km/h.)

La voiture est évidemment une perte totale, mais Dekra tire des conclusions somme toute positives de toute cette tôle tordue.

«Dans nos tests de collision en cours, les véhicules électriques de série ont confirmé leur haut niveau de sécurité (...) lors de tests effectués à des vitesses bien au-delà de celles habituelles dans les tests d’impact standard.»

-- Markus Egelhaaf, chercheur chez Dekra

«Le système haute tension des véhicules électriques a été coupé de manière fiable lors de l'accident. Et malgré la déformation massive de la batterie de lecteur, il n'y a pas eu d'incendie.»

Conclusion : «Les véhicules électriques testés sont comparables aux véhicules à propulsion conventionnelle comparables en sécurité.»

Ce serait quand même, assurément, un accident mortel

Il faut cependant nuances cette bonne nouvelle : il serait presque impossible de survivre à l'impact latéral d'un arbre à de telles vitesses, écrit M. Egelhaaf : «Mais cela s’applique à tout type de voiture, quel que soit le type de conduite. Les grands constructeurs de véhicules électriques en série ont réussi à atteindre au moins le même niveau de sécurité que les véhicules à combustion.»

Les deux modèles testés, la Zoé et la Leaf, sont des voitures réputées sûres, choisies pour l'expérience parce qu'elles avaient obtenu le maximum de cinq étoiles lors des tests Euro NCAP. «Nos expériences confirment qu'il n'y a aucune raison d'être moins confiant dans le véhicule électrique que dans la voiture conventionnelle.»

Un troisième volet de la recherche visait un nouveau système d'extinction des batteries, qui n'est pas décrit en détail dans le texte publié par Dekra. Mais on comprend qu'il permet aux pompiers de lutter contre l'incendie directement dans le boîtier de la batterie. «Cela signifie que le travail d'extinction a lieu dans la batterie, pour ainsi dire, afin d'empêcher la propagation du feu à d'autres cellules de la batterie», explique Markus Egelhaaf.

Il dit que les résultats préliminaires du test sont positifs, mais indique que des recherches supplémentaires sont nécessaires pour arriver à une conclusion définitive.

Détruire des voitures, un emploi intéressant ?

Terminons en mentionnant à nouveau que l'expertise de Dekra est d’exposer toutes sortes de produits à des impacts, explosions, flammes, etc, pour voir comment ils résistent.

Ça semble être un emploi très amusant.

Mais avant de postuler chez Dekra, regardez cette vidéo pour constater de quoi leur quotidien est fait : Une journée chez Dekra, racontée par les employés.

Et vous comprendrez pourquoi tout le monde court assister aux tests d'impact lorsqu'il y en a.