Pour bien fonctionner, les véhicules autonomes sont dotés de capteurs leur permettant de « lire » la route devant eux. Sauf que l’hiver, cette route est généralement plus difficile à déchiffrer, rendant la technologie particulièrement maladroite. Pour corriger cette situation, une jeune pousse américaine a reçu le feu vert pour mettre ses propres camions autonomes sur la route, cet hiver.

Alain McKenna Alain McKenna
Collaboration spéciale

Le département du Transport de l’État du Minnesota, où l’hiver est particulièrement rigoureux, suivra de près le comportement des camions de la société californienne Plus.ai. L’État espère qu’une telle technologie fera baisser le nombre de morts provoquées par des accidents impliquant des camions, de la glace et une visibilité réduite.

Fondée en 2016, Plus.ai a mis au point un système de conduite autonome pour des camions lourds qui circulent déjà sur les routes chaudes et ensoleillées de la Californie et du Nevada, entre autres. L’entreprise explique que pour que sa technologie soit adoptée, il est impératif qu’elle soit à l’aise sur la route, peu importe la saison. On serait curieux de voir ça sur l’autoroute 10 en plein mois de février…