Ray Romano, qui a connu du succès avec Everybody Loves Raymond, s'est peut-être senti mal-aimé après la fin de la série dans laquelle il a campé le rôle-titre de 1996 à 2005. Et peut-être est-ce la raison qui a poussé cet acteur d'un certain âge à mettre sur pied Men of a Certain Age, dont on peut maintenant découvrir la première saison en DVD (10 épisodes en anglais, avec sous-titres anglais).

Mis à jour le 19 mars 2011
Sonia Sarfati LA PRESSE

Une série qui, probablement, veut s'adresser à ces gars dans la quarantaine qui ont un pincement au coeur en regardant vers le passé et des crampes à l'estomac en regardant vers l'avenir. Pour dire cela, on a tenté de recréer un genre de Sex and the City à la sauce masculine. Sex and the City dans sa version long métrage, on s'entend, où les filles sont plus âgées - et moins intéressantes.

Malheureusement, ça ne marche pas. En partie parce qu'on n'ose pas aller trop loin dans quoi que ce soit - surtout quand il est question de «la chose», ces gars ont la langue dans leur poche. En partie aussi parce que ces messieurs-là sont des losers. Ce qu'on aimait des «fab four» de New York, c'est que malgré leurs (nombreux) problèmes, elles étaient des battantes. Et puis, elles nous entraînaient dans un monde glamour, superficiel et olé olé.

Les trois mecs d'un certain âge sont: un acteur raté qui va d'une fille à l'autre et d'une jobine à l'autre; un vendeur de voitures usagées qui travaille pour son papa, qui est trop gros, trop stressé et souffre de diabète; un gérant de grande surface qui vient de se séparer d'avec sa femme, qui est passablement névrosé et a un problème de jeu. Du rêve pur et dur sous les palmiers de Los Angeles, hein? Oui, c'est de l'ironie.

Pourtant, la série a eu assez de succès pour qu'une deuxième saison reçoive le feu vert. Probablement parce que l'ensemble commence à lever dans les derniers épisodes. On ne parlera quand même pas de cliffhanger, mais simplement d'un début d'intérêt pour la vie de ces gars encore trop beiges pour être des personnages dignes d'attachement. Mais il y a de l'espoir...

Men of a Certain Age. Créée par Mike Royce et Ray Romano. Avec Ray Romano, Andre Braugher et Scott Bakula.