Un arbitre a tranché dans le conflit qui opposait Kevin Spacey à la maison de production de House of Cards, MRC. Le comédien devra payer 29,5 millions en dommage et 1,4 million en frais d’avocats.

Josée Lapointe
Josée Lapointe La Presse

C’est le Wall Street Journal qui a rapporté le premier cette information lundi, reprise par tous les médias américains. Mais le règlement, qui vient d’être rendu public, serait survenu en octobre 2020.

Kevin Spacey a été éjecté de House of Cards à cause d’allégations d’inconduites sexuelles en 2017. L’arbitre a conclu que le comédien a rompu ses obligations contractuelles envers MRC en agissant de manière non professionnelle et en ne respectant pas ses politiques internes, incluant en matière de harcèlement sexuel.

L’arbitre ajoute que la conduite de Kevin Spacey a eu des impacts sur MRC : deux épisodes de la sixième saison étaient déjà tournés, et presque tout était écrit lorsque les premières allégations ont été dévoilées. Il a donc fallu réécrire et tourner une sixième saison sans son personnage de Frank Underwood, avec Robin Wright en tête d’affiche, tout en respectant les délais très serrés, ce qui aurait occasionné « des dizaines de millions » en coûts additionnels.

« La sécurité de nos employés et de nos environnements de travail est d’une importance capitale pour MRC, et c’est pourquoi nous avons tenu à ce que des comptes soient rendus », a déclaré la compagnie.