France Beaudoin est sortie grande gagnante des 36es prix Gémeaux dimanche soir. Après avoir passé la dernière année à égayer les samedis pandémiques de 1 250 000 Québécois avec En direct de l’univers, l’animatrice et productrice a survolé la prestigieuse cérémonie.

Marc-André Lemieux
Marc-André Lemieux La Presse

France Beaudoin a dominé toutes les catégories d’animation dans lesquelles elle figurait.

Sans surprise, elle a remporté le trophée de la meilleure animation : série ou spéciale de variétés pour En direct de l’univers – spéciale du jour de l’An (ICI Télé). Elle a également récolté le prix de la meilleure animation d’une émission produite pour les médias numériques pour La commande culturelle, une initiative qu’elle a lancée au printemps 2020, au début du premier confinement, pour permettre au public de soumettre des demandes spéciales aux artistes. Ces deux prix sont venus gonfler sa récolte entamée la veille au gala d’ouverture, au cours duquel elle avait enlevé le Gémeaux de la meilleure animatrice d’un magazine culturel pour Pour emporter (ICI ARTV).

« Autant ç’a été l’année la plus difficile, autant ç’a été l’année où l’on a vécu nos plus beaux moments sur le plateau d’En direct de l’univers », a déclaré la lauréate durant son premier passage sur scène.

Au total, En direct de l’univers a gagné six Gémeaux, incluant le prix spécial du public, devant le champion incontesté des cotes d’écoute, District 31. La soirée Mammouth (Télé-Québec) et Pour emporter (ICI ARTV), deux émissions produites par France Beaudoin par l’entremise de Pamplemousse Média, ont également récolté plusieurs trophées.

Bête noire triomphe

En fiction, Bête noire a été couronnée meilleure série dramatique.

Racontant l’affreux cauchemar des proches d’un adolescent de 16 ans qui commet une tuerie de masse, le thriller de Séries Plus s’était illustré dans deux catégories-clés au gala d’ouverture : meilleur texte (Patrick Lowe et Annabelle Poisson) et meilleure réalisation (Sophie Deraspe).

Isabelle Blais, qui campe la mère éplorée du tueur, a remporté la palme du meilleur premier rôle féminin. Il s’agissait d’un deuxième prix Gémeaux en deux jours pour l’actrice, qui s’est montrée très émotive en remerciant son père. « Tu as été mon fan numéro un. Tu m’as toujours suivie, tu m’as toujours soutenue », a-t-elle souligné, les yeux pleins d’eau.

PHOTO ERIC MYRE, FOURNIE PAR LES 36ES PRIX GÉMEAUX

Isabelle Blais

Le prix du meilleur premier rôle masculin dans une série dramatique a été décerné à Théodore Pellerin pour Patrick Senécal présente, qu’on peut regarder sur Club illico.

La troisième et dernière saison de M’entends-tu ?, diffusée à Télé-Québec au printemps dernier, a été nommée meilleure comédie, coiffant au passage Les beaux malaises 2.0.

Toujours en comédie, Christine Beaulieu a gagné le Gémeaux de la meilleure actrice pour L’œil du cyclone, et Guy Jodoin, celui du meilleur acteur pour Escouade 99. Ce dernier a profité de l’occasion pour demander aux diffuseurs, Club illico et TVA, d’accorder une troisième saison à l’adaptation québécoise de Brooklyn Nine-Nine. « Laissez les productions respirer. Laissez-les prendre leur envol. J’espère qu’on ne tient pas seulement à une cote d’écoute ! », s’est-il exclamé.

PHOTO ERIC MYRE, FOURNIE PAR LES 36ES PRIX GÉMEAUX

Christine Beaulieu a été sacrée meilleure actrice comique.

District 31 s’impose

Encore une fois, District 31 a été sacrée meilleure série dramatique annuelle. Au micro, Fabienne Larouche a salué la contribution de chacune des personnes qui apparaissent au générique du drame policier écrit par Luc Dionne. « On ne peut pas produire une quotidienne sans le travail acharné de chaque membre de l’équipe. Et l’équipe de District est certainement la meilleure présentement dans l’industrie, si ce n’est pas au monde », a déclaré la productrice, avant de remercier les téléspectateurs pour leur « indéfectible loyauté ».

PHOTO ERIC MYRE, FOURNIE PAR LES 36ES PRIX GÉMEAUX

Fabienne Larouche

Michel Charette, qui interprète le sergent-détective Bruno Gagné dans District 31, a obtenu le prix du meilleur premier rôle masculin dans une série dramatique annuelle. Maude Guérin a tiré son épingle du jeu du côté féminin pour 5Rang.

Ouvrant la marche avec 18 sélections, plus que toute autre production, la quatrième et ultime saison de Faits divers n’a finalement remporté que deux prix : meilleurs maquillages et coiffures et meilleure distribution artistique, récoltés au gala de l’industrie vendredi.

Au tour de La tour

La tour de TVA a été élu meilleur talk-show. Durant son discours de remerciement, l’animateur de l’émission quotidienne, Patrick Huard, a demandé au premier ministre du Québec, François Legault, ainsi qu’au porte-parole de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois, de donner l’exemple en évitant les attaques personnelles. Huard évoquait l’échange de mercredi dernier au Salon bleu, durant lequel le fameux mot woke a été prononcé.

La 10saison des Chefs, qui remonte à 2020, a été nommée meilleure téléréalité devant Dans l’œil du dragon, L’amour est dans le pré, Occupation double et Star Académie.

Christian Bégin (meilleure animation d’un magazine d’intérêt social pour Y’a du monde à messe), Pier-Luc Funk et Sarah-Jeanne Labrosse (meilleure animation jeunesse pour La soirée Mammouth) et l’équipe derrière le 55Super Bowl à RDS (meilleure animation sports ou loisirs) ont également amassé des statuettes dorées. Pour présenter cette dernière catégorie, les organisateurs des Gémeaux avaient réuni sept médaillées des Jeux olympiques de Tokyo, dont Jennifer Abel et Maude Charron.

PHOTO ERIC MYRE, FOURNIE PAR LES 36ES PRIX GÉMEAUX

Pier-Luc Funk

La cérémonie a été pilotée par Véronique Cloutier. En ouverture, l’animatrice a salué notre télévision, qui s’est surpassée au cours des 18 derniers mois, soit depuis l’arrivée d’une certaine pandémie. Étienne Coppée, Elisapie et Tom-Éliot (La voix) ont ensuite uni leurs voix sur Demain il fera beau, accompagnés d’une chorale virtuelle.

PHOTO ERIC MYRE, FOURNIE PAR LES 36ES PRIX GÉMEAUX

Véronique Cloutier a animé les 36es prix Gémeaux.