ICI Télé a capté l’attention de 5,9 millions de Québécois avec sa programmation olympique a indiqué Radio-Canada. Les diffusions de compétitions en direct en avant-midi ont été suivies par en moyenne 245 000 personnes, alors que celles du soir par 534 000 personnes.

Alexandre Vigneault
Alexandre Vigneault La Presse

La finale du 200 mètres style libre où Penny Oleksiak a remporté le bronze a été la compétition la plus suivie avec une moyenne de 989 000 téléspectateurs. En tout, une douzaine d’épreuves ont retenu l’attention de plus de 750 000 personnes, dont la victoire qui valu l’or à l’équipe féminine canadienne de soccer (776 000 téléspectateurs) le 6 août au soir.

En ligne, les Jeux ont aussi cartonné à Radio-Canada. Ses contenus olympiques ont généré 7,1 millions de visites sur ses différentes plateformes. Deux millions d’appareils se sont par ailleurs connectés au site internet et ses applications olympiques. Le trafic numérique est en hausse par rapport à PyeongChang en 2018 et Rio en 2014. En ligne, l’épreuve la plus regardée des Jeux a été la finale de soccer féminin opposant le Canada à la Suède, avec 100 808 branchements.

En anglais

Le soccer féminin a aussi capté l’attention des Canadiens partout au pays : 4,4 millions de personnes se sont en effet branchées sur CBC pour regarder la finale, ce qui en fait la compétition la plus suivie à cette antenne. 28 millions de téléspectateurs ont suivi la programmation olympique de CBC, ce qui a fait de la chaîne publique anglaise la station la plus regardée durant la durée des Jeux de Tokyo avec 21,4 % de parts de marché.

Les différents chiffres de cote d’écoute ont été compilés par des firmes comme Numeris, Adobe Analytics et Facebook.