Sujet incontournable, l’utilisation du « mot en n » a donné lieu dimanche à un débat riche et nécessaire à Tout le monde en parle, mené par quatre personnes qui en connaissent l’impact et savent les dérives qu’il peut entraîner. De quoi nuancer bien des réactions des derniers jours.

Richard Therrien
Le Soleil

« Ce mot qui nous accompagne tout au long de notre vie, qu’on entend dès le jeune âge », a rappelé d’emblée la journaliste et chroniqueuse Vanessa Destiné. « Y a une tonne de chroniqueuses et chroniqueurs qui veulent nous dire comment on devrait se sentir par rapport à ce mot-là. C’est nous qui le vivons », a tenu à souligner l’artiste hip-hop Webster, qui trouve arrogant et condescendant ce qu’il appelle la « hiérarchie du ressenti » dans le débat public en ce moment.

> Lisez le texte en entier sur le site du Soleil