Même si sa huitième et dernière saison s’éteindra dans un mois, La voix résonnera fort dans la nouvelle mouture de Star Académie, que TVA mettra en orbite cet hiver.

Hugo Dumas Hugo Dumas
La Presse

C’est normal, direz-vous. Les deux populaires télé-crochets de TVA sortent de la même boîte, les Productions Déferlantes. Ça facilite les embauches, mettons.

PHOTO FOURNIE PAR LA PRODUCTION

Lara Fabian, Patrice Michaud, Gregory Charles et Ariane Moffatt seront de la production de Star Académie 2021.

La nouvelle directrice de l’Académie de TVA, Lara Fabian, a été coach à La voix pendant deux saisons et sa protégée, Geneviève Jodoin, a même triomphé l’an passé. L’interprète de Leïla a toutefois troqué son fauteuil rouge de TVA pour celui de The Voice sur TF1 l’hiver dernier.

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

Lara Fabian

Mais voilà, le coronavirus empêche la chanteuse belgo-québécoise de traverser en France pour reprendre le boulot – de façon sécuritaire – sur The Voice. La voici donc au Québec, où elle assurera le « débriefing » des académiciens après les fameux spectacles du dimanche.

La professeure de création musicale, Ariane Moffatt, a aussi occupé deux fois une chaise pivotante à La voix de TVA. C’est elle qui a propulsé la toute première championne de La voix, Valérie Carpentier, en 2013. Et Ariane Moffatt l’a épaulée dans la création de son très beau premier disque, L’été des orages.

À la barre des galas du dimanche, Patrice Michaud succède à Julie Snyder. Gros défi pour cet auteur-compositeur-interprète que j’aime beaucoup. Imaginez. Votre premier contrat d’animation télé à vie, c’est pour Star Académie, une immense machine qui vrombit en direct, sans possibilité de montage pour atténuer les gaffes.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, ARCHIVES LA PRESSE

Patrice Michaud

J’ai énormément de respect pour les artisans du showbiz qui travaillent en direct devant nous. Gino Chouinard (Salut, bonjour !), Charles Lafortune (les directs de La voix), Julie Snyder (La semaine des 4 Julie), Guy A. Lepage (Tout le monde en parle) ou Jean-Philippe Wauthier (Bonsoir, bonsoir !), ils se lancent sans filet, quitte à bafouiller ou à se tromper.

C’est ce qui donne de la télé moins lisse, plus humaine et plus surprenante, je trouve. Fin du plaidoyer pour l’emploi du direct à la télé.

Gregory Charles, ancien enseignant de chant à Star Académie 2012, complète le corps professoral principal de la version revue et corrigée de Star Académie 2021. Le chanteur Mika en fait également partie à titre de directeur artistique invité, une fonction qui lui permettra d’orchestrer trois galas dominicaux. Mika ne bossera donc pas à temps plein à l’Académie, dont l’emplacement n’a pas été dévoilé.

Les 15 nouveaux académiciens de TVA – au lieu des 14 habituels – bénéficieront aussi d’un cours « d’identité artistique » que donneront cinq personnalités connues comme Anne Dorval, Yannick Nézet-Séguin et Pepe Muñoz, styliste personnel et confident de Céline Dion. La présence de Pepe Muñoz facilitera-t-elle le recrutement de la diva de Charlemagne, dont le passage à Star Académie en 2009 avait été magique ? On croise les doigts.

Les auditions de Star Académie 2021 décollent vendredi à Montréal et les 100 meilleurs candidats participeront à un camp de sélection, que TVA relaiera à la mi-janvier. Le premier gala dominical débarquera dans nos télés le dimanche 14 février, soir de la Saint-Valentin.

Quant à la chanson thème de Star Académie 2021, il s’agira d’une composition originale d’un artiste d’ici et non de la reprise d’un succès déjà connu.

Célibataires à boutte et ordinaires

Chercher l’âme sœur en temps de pandémie, c’est tout sauf simple et agréable. On le sait. La nouvelle docuréalité Célibataires à boutte nous montre le parcours cahoteux de cinq jeunes femmes, de 24 à 42 ans, en quête d’un amoureux ou d’une amoureuse. Ça commence mercredi à 20 h 30 sur Canal Vie.

J’ai vu les deux premiers épisodes de 30 minutes et c’est loin d’être aussi juteux que Si on s’aimait ou Occupation double, mes deux obsessions. Les cinq candidates parlent beaucoup (trop) entre elles et pas assez dans leurs rendez-vous galants, qui se déroulent souvent derrière un plexiglas.

IMAGE TIRÉE DE L’ÉMISSION DE CANAL VIE

Célibataires à boutte

C’est hyper étrange de voir deux tourtereaux faire un « tchin » en cognant leurs verres sur le morceau de plastique qui les sépare. Mais, bon. C’est la vie sentimentale façon 2020.

Les épisodes de Célibataires à boutte manquent d’action, de malaises ou d’étincelles. C’est juste du bla-bla et pas assez de situations concrètes sur le terrain. La coach qui supervise les cinq braves, Olenny Pelletier, une « spécialiste de la programmation neurolinguistique », prend énormément d’espace. Et certaines mises en scène sont tout sauf subtiles. Bref, on glisse à gauche – le bon vieux swipe left – pour l’instant.

Gros lundi de télé

Ça paraît que le temps rafraîchit et que les téléspectateurs s’encabanent davantage le soir : les cotes d’écoute montent. Lundi soir, District 31 a rallié 1 633 000 fans. À 19 h 30, le premier épisode de la nouvelle saison de Discussions avec mes parents était attendu : 1 107 000 fidèles l’ont visionné. À 20 h, l’écart s’est rétréci entre Une autre histoire (777 000) et Mon fils (709 000). À 21 h, À tour de rôles a chuté à 419 000 téléspectateurs et a été dépassé par Fragile (626 000).

Chez Noovo, La semaine des 4 Julie a attiré 217 000 personnes, qui ont entendu Magalie Lépine-Blondeau confier qu’elle encaissait de la PCU depuis quelques mois, faute de pouvoir tourner. La première vraie quotidienne d’OD a intéressé 450 000 accros.