(Montréal) Le 35e Gala des prix Gémeaux a rendu hommage dimanche soir aux artisans de la télé, qui « ne fait pas juste divertir » en temps de pandémie, a souligné avec justesse l’animatrice Véronique Cloutier. La géniale série C’est comme ça que je t’aime a remporté dix prix, tandis que la très populaire District 31 est repartie avec cinq prix.

Marc Cassivi Marc Cassivi
La Presse

La grande gagnante

PHOTO ERIC MYRE, FOURNIE PAR RADIO-CANADA

Joanne Forgues, productrice de C’est comme ça que je t’aime

« Merci, François Létourneau, pour ton talent. Un être si gentil, mais avec une imagination si tordue ! » a déclaré la productrice de C’est comme ça que je t’aime, Joanne Forgues. Grande gagnante de cette 35e remise des prix Gémeaux, la brillantissime série de François Létourneau et de Jean-François Rivard (Les invincibles, Série noire) a remporté 10 des 15 prix Gémeaux pour lesquels elle était finaliste, dont celui de la meilleure série dramatique, du meilleur scénario (Létourneau) et du meilleur réalisateur (Rivard). La très populaire série de l’auteur Luc Dionne District 31 a quant à elle remporté cinq Gémeaux, dont celui de la meilleure série dramatique annuelle et, bien sûr, le Prix du public.

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, ARCHIVES LA PRESSE

Patrice Robitaille, Karine Gonthier-Hyndman, Marilyn Castonguay et François Létourneau, de C’est comme ça que je t’aime, en mars dernier

Réalité augmentée

PHOTO ERIC MYRE, FOURNIE PAR RADIO-CANADA

Fabien Cloutier

L’illusion de la réalité augmentée était à ce point réussie que cette technologie nous a fait craindre que la distanciation physique ne soit pas respectée dès le début du gala. Je suis convaincu que certains n’y ont vu que du feu et se sont demandé si tous ces artistes étaient vraiment sur place, côte à côte. Ils ont dû être rassurés en constatant que Fabien Cloutier n’était pas habillé de la même façon, cinq minutes plus tard, en remportant le Gémeaux du meilleur premier rôle masculin dans une comédie. « On est privilégiés de ne pas mettre nos vies en danger quand on travaille », a déclaré l’interprète de Léo, en dédiant son prix aux travailleurs essentiels.

Rosalie Bonenfant appelle à plus de diversité

PHOTO ERIC MYRE, FOURNIE PAR RADIO-CANADA

Rosalie Bonenfant

L’animatrice et comédienne Rosalie Bonenfant a fait un appel à plus de diversité à l’écran en acceptant son prix Gémeaux pour l’animation d’une émission jeunesse produite pour les médias numériques. « J’ai beaucoup de chance. Mais je ne peux m’empêcher de me demander si ce serait le cas si je ne ressemblais pas déjà à toutes les mesdames qu’on voit à la télé. Genre si mon fond de teint s’appelait Ébène au lieu de Porcelaine », a déclaré l’animatrice de C’est quoi l’trip. Les finalistes du gala des Gémeaux étaient encore une fois à l’image de la télévision québécoise, mais pas de la société québécoise. Souhaitons que notre télé reflète bientôt davantage la réalité.

Hommage aux travailleurs de l’info

PHOTO ERIC MYRE, FOURNIE PAR RADIO-CANADA

Sophie Thibault, Céline Galipeau, Pierre Bruneau et Patrice Roy

Louis-Jean Cormier a rendu un hommage senti aux travailleurs de l’information, en compagnie de la chanteuse et comédienne Mélissa Bédard et de la chanteuse et animatrice Marième. Leur interprétation de la chanson Face au vent, tirée du plus récent album de Cormier, Quand la nuit tombe, accompagnée d’un montage d’images de bulletins d’information des six derniers mois, fut certainement l’un des moments les plus émouvants de cette soirée particulière. « On s’est sentis plus utiles que jamais pendant cette pandémie », a dit Céline Galipeau en recevant le Grand Prix de l’Académie, remis aux équipes d’information de TVA et de Radio-Canada, avec ses collègues chefs d’antenne Pierre Bruneau, Patrice Roy et Sophie Thibault.

« Liberté », spontanéité

PHOTO ERIC MYRE, FOURNIE PAR RADIO-CANADA

Florence Longpré

Florence Longpré a offert les remerciements les plus mémorables de la soirée en allant cueillir son prix du premier rôle féminin dans une série dramatique pour M’entends-tu ? Drôle et émouvante à la fois, elle a ironisé sur le fait que ses parents étaient sans doute déçus qu’elle ait gagné plutôt que sa camarade de jeu Ève Landry (« Ils t’aiment tellement ! »), a rendu hommage à sa sœur infirmière qui soigne des gens atteints de la COVID-19 et a terminé son discours en déclarant : « J’ai pas mis de brassière ! Liberté ! » Ce qui a inspiré cette question à la présentatrice Josée Deschênes : « Toi, Guylaine [Tremblay, sa coprésentatrice], as-tu mis une brassière ? » Vive la spontanéité !

La liste des lauréats

Meilleure animation pour un magazine culturel : France Beaudoin pour l’émission Pour emporter — Saison 2.

Meilleure animation pour une série téléréalité : Élyse Marquis et Daniel Vézina pour Les Chefs ! — Saison 9.

Meilleure animation pour une émission ou série produite pour les médias numériques, jeunesse : Rosalie Bonenfant.

Meilleure comédie : Lâcher prise — Saison 4.

Meilleur premier rôle masculin dans une comédie : Fabien Cloutier pour Léo.

Meilleur premier rôle féminin dans comédie : Sophie Cadieux pour Lâcher prise — Saison 4

Meilleure animation pour une série ou spéciale de variétés : France Beaudoin pour En direct de l’univers — Spéciale jour de l’An.

Grand prix de l’Académie pour saluer le travail des services de l’information : Les équipes d’information de Radio-Canada (ICI-TÉLÉ/RDI) et du Groupe TVA (LCN/TVA).

Prix du public : District 31

Meilleure animation pour un jeu : Guy Jodoin pour Le Tricheur.

Meilleure émission ou série d’entrevues ou talk-show : La vraie nature

Meilleure série dramatique : C’est comme ça que je t’aime

Meilleure série dramatique annuelle : District 31

Meilleur premier rôle féminin dans une série dramatique : Florence Longpré pour son rôle dans M’entends-tu ?

Meilleur premier rôle masculin dans une série dramatique : Antoine L’Écuyer pour son rôle dans Mon Fils.

Meilleur premier rôle féminin dans une série dramatique annuelle : Marina Orsini pour son rôle dans Une autre histoire

Meilleur premier rôle masculin dans une série dramatique annuelle : Michel Charette pour son rôle dans District 31

– Avec La Presse Canadienne