Qui d’autre que Julie Snyder pour changer de costume en plein milieu du lancement médiatique de son nouveau talk-show quotidien, La semaine des 4 Julie, qui décollera sur V dès le lundi 6 janvier à 21 h ?

Hugo Dumas Hugo Dumas
La Presse

Dans l’immense studio du photographe Max Abadian, avenue Van Horne, Julie Snyder s’est d’abord pointée dans la robe-lit des designers néerlandais Viktor & Rolf, confectionnée avec deux oreillers, des draps et une couette en soie. Cette pièce unique de haute couture, qui a été prêtée à l’animatrice, vaudrait plus de 100 000 euros.

PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE

Julie Snyder sera à la barre de La semaine des 4 Julie sur les ondes de V à compter du 6 janvier.

Puis, changement de look, Julie est réapparue vêtue d’une minijupe Miu Miu en denim ainsi que d’un haut Markoo en cuir végane (évidemment), sans oublier ses Louboutin aux pieds. « Je me suis toujours déguisée. J’aime ça, les costumes. Ça fait partie du show », glisse l’animatrice et productrice, qui bordera les téléspectateurs de V cet hiver. D’où la robe-lit, en apparence confortable, mais pas évidente à porter dans les allées chez Provigo, paraît-il.

Pour marquer le retour de la démone de 52 ans au petit écran, V a ouvert son portefeuille.

Ce n’est pas un show cheap. Tout est là pour que ça en jette.

Brigitte Vincent, vice-présidente au contenu de V

Julie Snyder débarque avec son armée de collaborateurs, dont Marie-Lyne Joncas (chroniqueuse des coulisses), Olivier Niquet (bêtisier du web), Arnaud Soly (gadgets et gogosses), de même que Véronique Claveau, Joëlle Lanctôt et Pierre-Yves Roy-Desmarais, qui chanteront l’actualité.

PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE

Julie Snyder aura de nombreux collaborateurs.

À la façon de la famille Groulx, La semaine des 4 Julie suivra la vie de famille mouvementée de la chanteuse et comédienne Mélissa Bédard, qui a trois filles et son conjoint, trois garçons. Ils vivent les huit sous le même toit, dans un appartement de Québec. Bonjour le chaos.

L’ex-concurrente d’Occupation double : Afrique du Sud Khate Lessard documentera sa transition dans des capsules tournées pour l’émission de Julie Snyder. Khate passe d’ailleurs sous le bistouri lundi pour sa vaginoplastie.

Alice Morel-Michaud (tendances réseaux sociaux), Gabriel D’Almeida Freitas (capsules humoristiques), Marième (hip-hop), Dominic Paquet (remise en forme) et Thierry-Maxime Loriot (mode) visiteront aussi le plateau de Julie, aménagé dans les studios MTL Grandé, à Pointe-Saint-Charles.

Comme le Bonsoir bonsoir ! de Jean-Philippe Wauthier, La semaine des 4 Julie passera en direct les lundis et mercredis, tandis que les épisodes du mardi et du jeudi seront préenregistrés.

En plus des entrevues, Julie Snyder incorporera un concours de talents, des jeux, des prestations musicales et des reportages à son talk-show, qu’elle a conçu avec son complice de toujours, Stéphane Laporte.

Plusieurs topos ont déjà été tournés, dont la rencontre de Julie avec Ellen DeGeneres, un cours de cuisine à domicile donné par Antoni Porowski de Queer Eye, un entretien avec les rappeurs Bigflo & Oli, de même qu’une séance capillaire avec le coiffeur des stars Serge Normant, le chouchou de Sarah Jessica Parker et de Julia Roberts.

À 21 h, La semaine des 4 Julie affrontera des séries de fiction comme Les pays d’en haut, Fugueuse 2 et 5e Rang. Féroce compétition. Mais selon la patronne de V, Brigitte Vincent, « 21 h est le nouveau 22 h, les paires d’yeux sont là à 21 h ». Stéphane Laporte enchaîne : « Les gens se couchent plus tôt, car ils se lèvent encore plus tôt. »

Julie Snyder se sent sur son X chez V. « J’ai pensé que je ne reviendrais jamais à la télé. Je ressens comme un soulagement. Moi, avant de faire une interview, je suis une petite personne anxieuse et j’ai l’estime personnelle au plus bas. Là, c’est comme si mes fusibles avaient été rebranchés », explique-t-elle.

Toute la vérité, rien que la vérité

J’ai posé clairement la question à Charles Lafortune la semaine dernière : y aura-t-il une suite à Alerte Amber  ? Non, non, non, a pratiquement juré le producteur de la série au bout du fil.

Bon, d’accord. Si Charles Lafortune, producteur respecté chez Pixcom, affirme que c’est fini pour Alerte Amber, pourquoi mettre en doute ses paroles ?

L’animateur de La voix a toutefois « oublié » de dévoiler toute la vérité. C’est devenu évident après l’écoute du dernier épisode d’Alerte Amber, regardé par 1 125 000 fans lundi soir, à TVA.

La sœur junkie du flic Renaud Magloire (Frédéric Pierre) a été retrouvée ligotée et assassinée dans le sous-sol de sa maison, sans aucune explication, juste avant le générique de fin. Quoi ? Hein ?

Nous connaîtrons la suite de cette histoire dans le « spin-off » d’Alerte Amber, que TVA relaiera à l’automne 2020. Alerte Amber deviendra alors simplement Alertes et se déploiera sous forme de téléroman, comme L’échappée ou L’heure bleue.

L’escouade de la SQ dirigée par la capitaine Stéphanie Duquette (Sophie Prégent) demeurera au cœur des intrigues, mais les Charbonneau (Éliot, Logan, Jonathan et Valérie) céderont leur place à d’autres familles à la recherche de proches disparus. On dit donc bye-bye au train tchou-tchou et aux bretelles du méchant Jimmy Barbeau (Mathieu Baron) !