Tout comme l’an dernier, District 31 sort grand vainqueur du Gala des prix Gémeaux, animé avec panache par Véronique Cloutier. Et à 90 ans, la comédienne Béatrice Picard a reçu un bel hommage, inattendu, ainsi qu’une longue ovation du public. 

Véronique Lauzon Véronique Lauzon
La Presse

District 31... encore

PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE

District 31 a remporté sept statuettes, dont celle de la meilleure série dramatique quotidienne et le Prix du public Fonds Cogeco.

L’émission District 31 est la grande gagnante des 34es prix Gémeaux. En ajoutant les prix obtenus lors de l’Avant-première, la quotidienne a remporté sept statuettes, dont celle de la meilleure série dramatique quotidienne et le Prix du public Fonds Cogeco. À propos de ce dernier prix, Michel Charette a dit : « C’est un prix super important », « un super bel honneur » et « c’est grâce à vous [le public] qu’on existe ». Parmi les autres émissions qui ont brillé, il y a eu le Bye bye 2018 (cinq prix au total), De garde 24/7 (cinq), Unité 9 (sept, en plus du Prix du public Cogeco) et Conseils de famille (cinq). Pour son rôle dans Unité 9, Ève Landry a reçu le prix du meilleur premier rôle féminin : série dramatique. L’actrice a livré un des beaux discours de la soirée en confiant notamment : « Ça fait 26 ans que j’attends ça. »

Véro : une valeur sûre

La soirée a été animée d’une main de fer par Véronique Cloutier, une valeur sûre à la barre de galas. Comme elle l’avait mentionné et souhaité, le 34e Gala des prix Gémeaux était rassembleur et sans malaise. Tout a roulé rondement, sans anicroche… Sauf lors du numéro d’ouverture où elle a dû quitter la scène, parce qu’il y avait littéralement du feu qui tombait sur le sol. Mais même à ce moment-là, l’animatrice est demeurée solide et amusante. Au retour de la pause publicitaire, elle a expliqué que tout était finalement sous contrôle et a indiqué à la blague : « On a tellement dit qu’on mettrait le feu avec le numéro d’ouverture qu’on l’a vraiment fait. » Il faut aussi souligner que le décor était superbe… À mille lieues de celui du dernier gala Québec Cinéma.

Hommage

Un des beaux moments télévisuels de ce gala fut le coup de chapeau à Béatrice Picard. Invitée à présenter une des catégories, la comédienne de 90 ans a paru extrêmement touchée lorsque Magalie Lépine-Blondeau lui a rendu hommage et que le public en a profité pour l’ovationner. Très bonne idée, cette surprise ! Nous avons aussi pu voir un extrait vidéo de 1958 dans lequel la grande actrice remportait le prix Miss Radio Télévision, remis dans le cadre du gala des Splendeurs. Après la vidéo, Véronique Cloutier est venue rejoindre les deux femmes sur la scène et elle a offert – avec humour – un nouveau diadème à Béatrice Picard pour Miss radio cinéma télévision web 2019 : « Vive la reine ! », a crié Magalie Lépine-Blondeau. « Je suis plus une mamie qu’une reine », a répondu Mme Picard en riant.

Leloup est dans le pré

PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE

Marie-Ève Janvier a gagné dans la catégorie de la meilleure animation : téléréalité.

Il y a eu de bien bonnes présentations de la part d’artistes, dont celle particulièrement drôle du duo Pierre Hébert et Sébastien Dubé pour présenter la meilleure série de variétés ou des arts de la scène. Chapeau ! Un autre moment fort a été celui de Sonia Vachon, Marc Cassivi, Rodger Brulotte, Vincent Léonard (Les Denis Drolet) et Jean Leloup, qui ont fait de fausses vidéodescriptions pour présenter la catégorie de la meilleure animation : téléréalité. Chacun décrivait un extrait d’une des émissions en lice. Par exemple, le chanteur du Monde est à pleurer a fait celle de L’amour est dans le pré : « Charlie’s Angels arrivent au ralenti. Oh, Batman ! Catwoman ! Catwoman touche de ses doigts délicats les champs de blé », a dit Leloup, d’une voix sérieuse. C’était terriblement efficace… Et absurde ! Marie-Ève Janvier a été la gagnante dans cette catégorie.

Remerciements touchants

Une des émissions qui s’est démarquée lors du Gala et de l’Avant-première est la superbe comédie de Télé-Québec M’entends-tu ? de Florence Longpré, qui la met en vedette ainsi qu’Ève Landry et Mélissa Bédard. Lorsqu’elle a remporté le prix du meilleur premier rôle féminin : comédie, Florence Longpré a remercié avec émotion ses parents. Elle nous a entre autres fait rire en avouant à son père qu’elle était « une enfant bizarre » et qu’elle dessinait sur les murs de sa chambre. M’entends-tu ? a aussi remporté à l’Avant-première les prix de la meilleure réalisation, du meilleur texte et du meilleur rôle de soutien masculin (Christian Bégin) en comédie.