L'acteur américain noir et homosexuel Jussie Smollett, qui avait affirmé fin janvier avoir été victime d'une agression raciste et homophobe, a été écroué après son inculpation pour dépôt de fausse plainte, a annoncé jeudi la police de Chicago.

AGENCE FRANCE-PRESSE

« Jussie Smollett a été placé en état d'arrestation », a écrit sur Twitter le porte-parole de la police de cette ville du nord-est des États-Unis, Anthony Guglielmi.

Mercredi soir, la police avait déjà confirmé que cet acteur de 36 ans, l'une des vedettes de la série « Empire », avait été inculpé de comportement déplacé et de dépôt de fausse plainte.

Selon la presse américaine, l'acteur et chanteur originaire de Californie s'est rendu avec ses avocats à la police autour de 5 h du matin.

Une conférence de presse est attendue à 9h locales (15h GMT).  L'acteur doit lui comparaître devant un juge dans la journée.

Jussie Smollett avait porté plainte fin janvier, affirmant avoir été agressé par deux individus dans le centre de Chicago qui l'auraient abreuvé d'« insultes racistes et homophobes », avant de le frapper.

Mais les conjectures sur la véracité de son témoignage se multipliaient depuis des semaines, l'acteur étant soupçonné d'avoir monté l'affaire de toutes pièces.

La police avait fait état de ses doutes avant d'expliquer que M. Smollett était considéré comme « suspect » dans le cadre de l'enquête.

L'agression présumée de Jussie Smollett avait initialement provoqué une vive émotion et déclenché un torrent de condamnations.  

La sénatrice démocrate de Californie, candidate déclarée à l'élection présidentielle de 2020, Kamala Harris, avait notamment qualifié l'évènement de « tentative moderne de lynchage ».