(Toronto) L’artiste d’animation Steve Angel reconnaît l’ironie : son dessin animé sur la censure a été lui-même censuré.

Adina Bresge
La Presse canadienne

Le copropriétaire du studio torontois Head Gear Animation produit des courts métrages musicaux qui sont diffusés dans la série « The Good Fight » (« Une lutte exemplaire »), un drame juridique diffusé sur le site d’écoute en ligne CBS All Access.

M. Angel a relaté que lui et Jonathan Coulton, un Américain qui écrit et interprète les chansons sur lesquelles sont basées les caricatures, ont généralement toute la liberté pour caricaturer les actualités du jour.

Mais dans un récent épisode de l’émission, un segment qui faisait référence à la censure en Chine a été remplacé par un avis de huit secondes signalant que « CBS avait censuré ce contenu ».

Un porte-parole de CBS All Access a déclaré dans un communiqué que des inquiétudes avaient été soulevées sur le sujet du court métrage, ce pour quoi le réseau a trouvé une « solution créative » avec les producteurs.

« J’ai été déçu, mais je comprends », a déclaré M. Angel lors d’une entrevue téléphonique, qui était écoutée par un représentant de CBS.

« Il y a une évidente ironie dans cela, mais en même temps, parce que c’était du matériel plutôt incendiaire, ça n’a pas été une immense surprise. »

M. Angel n’a pu commenter sur le contenu du segment, mais selon l’hebdomadaire « The New Yorker », il faisait référence à plusieurs objets et symboles qui sont interdits en Chine.

Il a admis qu’il s’était senti nerveux lorsqu’il a conçu le dessin animé, en raison des tensions actuelles entre le Canada et la Chine.

« Quand tu dessines, tu es un peu dans ta tête ; c’est toi, un crayon et du papier, c’est un monde très intérieur, a-t-il expliqué. Quand quelque chose d’intime, de personnel devient un projet hautement public, c’est un grand saut, et ça a ses risques. »

M. Angel affirme toutefois le segment qui n’a pas été diffusé était son préféré de la saison, et il espère qu’il sera diffusé un jour.