Thomas, l'aîné intello des enfants dans Les Parent, s'est métamorphosé en «M. Muscles» au fil des saisons de l'émission, diffusée depuis trois ans sur les ondes de Radio-Canada. À un point tel que le personnage d'ado intellectuel qu'il incarnait au départ a dû être redéfini, ce qui a du coup obligé les auteurs à ajouter certaines scènes permettant de justifier les nombreux changements physiques subis par le comédien, a appris La Presse.

Mis à jour le 18 nov. 2010
Nathaëlle Morissette LA PRESSE

Par ailleurs, en dépit de ces ajustements, le personnage ne perdra pas de son importance dans la quatrième saison de l'émission, déjà en préparation, a-t-on également appris. Radio-Canada refuse toutefois pour le moment d'annoncer le retour des aventures quotidiennes de la famille Parent. «On serait fou de s'en passer», a toutefois admis la porte-parole de la SRC, Nathalie Moreau.

Ainsi, Thomas (Joey Scarpellino), Oli (Raphaël Grenier-Benoît) et Zach (Louis-Philippe Beauchamp) ont évidemment vieilli et grandi depuis la mise en ondes de la première saison des Parent en septembre 2008. Il suffit de regarder la photo de famille sur le site internet de Radio-Canada - prise dans les débuts de l'émission - et de la comparer au physique des jeunes acteurs que l'on voit à l'antenne cet automne pour voir la différence. Seuls les parents, incarnés par Anne Dorval et Daniel Brière, semblent être restés figés dans le temps.

Muscles en expansion

Mais le personnage de Thomas est sans doute celui dont l'apparence physique a le plus changé. Son visage a vieilli et ses muscles... ont pris de l'expansion. Impossible que les téléspectateurs ne l'aient pas remarqué, puisque le grand frère - âgé de 16 ans dans la fiction et dans la vraie vie - porte des chandails ajustés et on le voit parfois même torse nu. «L'acteur vieillit et il faut l'accompagner dans sa croissance», a dit hier au cours d'un entretien téléphonique Patrice Sauvé (Cheech, Grande Ourse), qui a réalisé les huit premiers épisodes de la troisième saison. «C'est sûr que ça nous a demandé une adaptation. Les auteurs ont même intégré des scènes où il fait de la musculation.»

Par exemple, dans l'épisode de lundi dernier, on pouvait voir Thomas, vêtu d'une camisole blanche, soulever des poids et altères dans le sous-sol de la maison familiale sous l'oeil admiratif de son petit frère, Zach. Cette scène a été spécialement écrite pour qu'il y ait une logique entre l'attitude du personnage et le développement réel du corps de l'acteur. «Ç'a été intégré pour essayer d'avoir une cohérence», explique l'agente de Joey Scarpellino, Linda Cadieux.

Toute cette métamorphose a été l'objet d'une grande discussion avec la production, ajoute celle qui dirige également l'agence La bulle. «Ces changements leur ont sauté aux yeux. Tout le monde était surpris. On a perdu la trace de l'intello, du petit garçon, illustre-t-elle. On est beaucoup plus proche de l'ado moderne, réel, qu'est devenu Joey.»

Même la tenue vestimentaire peut devenir problématique. Selon Mme Cadieux, les habilleuses tenteraient de lui faire porter des chandails plus grands, mais dès lors que le jeune homme peut choisir lui-même, il opte la plupart du temps pour des vêtements plus... ajustés.

Par ailleurs, son physique lui nuira-t-il dans l'obtention d'autres rôles d'adolescent? «Il est très demandé présentement», assure Mme Cadieux, qui rappelle du même souffle que son protégé n'a pas encore la maturité d'un adulte. «Il vit chez sa mère et il est toujours à l'école secondaire.»