Les cours étant annulés, l’école Ballet Hop ! a transporté son enseignement sur l’internet, par l’entremise des plateformes Facebook et YouTube. Elle offre depuis le début de la semaine des cours gratuits « parce qu’on vous aime et qu’on ne veut pas que vous perdiez vos splits », écrit la petite entreprise dont la mission était déjà de rendre le ballet classique accessible à tout le monde.

Alexandre Vigneault Alexandre Vigneault
La Presse

Deux cours seront offerts vendredi : une classe pour enfants à 10 h et une autre intitulée Corps de ballet à 11 h. Plusieurs autres enregistrement de cours et d'entraînements, destinés tant aux enfants, au ados et aux adultes, étaient disponibles sur la page Facebook de l’école au moment d’écrire ces lignes.

La formule est en évolution et, après une période de tests, deviendra payante « à faible coût », précise Ballet Hop ! qui, comme bien d’autres entreprises, cherche un moyen de traverser la crise. « 100% de nos revenus viennent de la présence d'humains dans nos locaux », Camille Rouleau, fondatrice de Ballet Hop! Les détails seront publiés sur la page Facebook de l'école.

L’initiative de cette école de ballet n’est pas unique. En Angleterre, la chaîne Babyballet a aussi transféré ses activités en ligne, histoire de donner à ses quelque 25 000 élèves la possibilité de continuer, même en isolement. Sa clientèle cible est les enfants de 6 mois à 6 ans.