L’arrêt des six spectacles permanents à Las Vegas et la suspension de la majorité des spectacles de tournée du Cirque du Soleil entraînent la mise à pied temporaire de 2600 employés dans le monde, dont 1200 artistes, a fait savoir le Cirque lundi soir.

Jean Siag Jean Siag
La Presse

L’annonce de ces mises à pied, quoique temporaires, était inévitable vu l’arrêt progressif des activités du Cirque depuis deux semaines.

Au total, c’est donc plus de la moitié des 4900 employés de la multinationale qui sont mis à pied, a confirmé la porte-parole du Cirque Caroline Couillard. « On parle de 1400 employés et techniciens et de 1200 artistes travaillant sur nos spectacles de tournée et nos spectacles de Las Vegas, pour un total de 2600 mises à pied temporaires » a-t-elle indiqué.

Le Cirque espérait ne pas interrompre complètement ses six spectacles permanents de Las Vegas, se limitant dans un premier temps à une représentation par jour, mais la pression des agences sanitaires américaines, notamment des Centers for Disease Control and Prevention (CDC), était trop grande.

Au cours du week-end dernier, le Cirque a pris la décision d’arrêter complètement ses six spectacles permanents – Mystère, O, Zumanity, Kà, The Beatles LOVE, Michael Jackson One, en plus du spectacle de Blue Man Group, présenté à l’Hôtel-Casino Luxor.

Vendredi dernier, le Cirque avait aussi annoncé l’annulation de sa nouvelle création Sous un même ciel, qui devait être lancé dans le Vieux-Port de Montréal le 23 avril — et qui sera reporté au 20 mai pour l’instant, ainsi que la suspension de la plupart de ses autres spectacles de tournée.

« Nous travaillons à ce que tous nos artistes et employés puissent rentrer chez eux de façon sécuritaire et dans les meilleurs délais possibles », a précisé Caroline Couillard.

Deux autres spectacles permanents devaient être lancés prochainement : Drawn to Life, hommage à Disney présenté à Orlando en remplacement de La Nouba à partir du 20 mars — qui ne pourra avoir lieu vu que Disney a fermé son parc d’attractions. Et NYSA, nouvelle création qui doit être inaugurée à Berlin à l’automne, dont la date de lancement risque d’être repoussée.

Enfin, les six spectacles présentés dans les trois navires de croisière de la compagnie MSC Croisières, qui avaient d’abord échappé à la vague d’annulation des spectacles, sont eux aussi touchés.

« Dimanche, MSC annonçait la suspension de toutes leurs traversées au départ des pays du Golfe, de la Méditerranée et des États-Unis pour 45 jours, jusqu’au 30 avril minimum. Nous collaborons avec notre partenaire pour la suite des choses et la reprise éventuelle des spectacles » a indiqué Caroline Couillard.

« Dès le début de l’éclosion du coronavirus, le Groupe a pris des mesures rigoureuses afin de bien protéger les équipes de travail et le public, a écrit le Cirque dans un communiqué. Notre priorité a toujours été et demeure la santé et la sécurité de nos artistes, de nos partenaires, de nos employés et de notre public. »