Le Cirque du Soleil a annoncé mardi l’annulation de toutes les représentations de son spectacle Kooza, qui devait être présenté à Lyon, en France, sous son grand chapiteau à partir du 20 mars prochain.

Jean Siag Jean Siag
La Presse

La nouvelle nous a été confirmée par la porte-parole du Cirque, Caroline Couillard. Des représentations de Totem, Corteo et Axel seront également annulées, a appris La Presse.

Kooza, créé en 2007 par David Shiner, devait être présenté sur l’esplanade du Groupama Stadium à Lyon jusqu’au 26 avril. Le chapiteau devait être monté cette semaine. Tous les détenteurs de billets seront remboursés, a fait savoir le Cirque.

Le gouvernement français a annoncé il y a quelques jours son intention d’interdire les rassemblements de plus de 1000 personnes afin de contenir la propagation du coronavirus. Or le grand chapiteau du Cirque peut accueillir jusqu’à 2500 personnes.

Les 10 autres spectacles de tournée du Cirque sont également touchés par cette mesure, en particulier ceux qui sillonnent l’Europe.

Selon la porte-parole du Cirque, le spectacle Totem, qui devait être présenté à Munich, en Allemagne, jusqu’au 22 mars a été annulé. Les représentations de Rome et de Milan qui devaient suivre seront également annulées.

Corteo devrait être présenté à Anvers, en Belgique en mars, comme prévu, mais les représentations prévues en France, à Montpellier (du 2 au 5 avril) et à Aix-en-Provence (du 8 au 12 avril) seront annulées, a indiqué le Cirque. Quant aux représentations de Vienne, prévues du 25 au 29 mars, elles sont « incertaines ».

Les ennuis du Cirque ne se limitent pas à l’Europe. Les représentations de son spectacle sur glace Axel, prévues à San José, en Californie, du 24 au 28 mars, seront annulées à la suite des restrictions imposées par l’État américain — qui a emboité le pas aux pays européens interdisant les rassemblements de plus de 1000 personnes.

Toutes ces annulations ont bien sûr un impact financier sur le Cirque, qui n’a pas voulu chiffrer les pertes enregistrées.

« C’est sûr que c’est préoccupant pour nous, a admis Caroline Couillard. Il y en a un impact, mais c’est encore trop imprévisible. On surveille la situation de près, on cherche des solutions avec nos partenaires et on essaie de réorienter nos tournées vers des zones moins à risque. »

Pour le moment, les spectacles du Cirque présentés dans les trois navires de croisière du groupe MSC — un en mer Méditerranée, un au Moyen-Orient et un dans les Antilles — se poursuivent. « On fait tout pour appliquer les plus hautes normes de sécurité », nous a dit Caroline Couillard. Pour l’instant, nos six spectacles sont présentés comme prévu.

Le coup le plus dur pour le Cirque demeure la suspension de son spectacle en Chine. Un monde fantastique, créé à Hangzhou par Hugo Bélanger dans un théâtre tout neuf au mois d’août dernier, a été brusquement arrêté le 23 janvier dernier « afin d’assurer la sécurité des spectateurs et de ses employés ».

Selon Caroline Couillard, le spectacle sera repris le 24 avril, « sous toutes réserves ». Les 50 artistes de cette production ont recommencé à s’entraîner, a-t-elle indiqué. « On espère que le spectacle pourra reprendre à cette date. »