Après plusieurs mois d’arrêt, l’heure est maintenant venue pour les artistes de remonter sur scène. Voici 10 spectacles à voir cet hiver et au printemps en théâtre, cirque et danse.

Publié le 19 février
Luc Boulanger
Luc Boulanger La Presse
Stéphanie Morin
Stéphanie Morin La Presse
Iris Gagnon-Paradis
Iris Gagnon-Paradis La Presse

Au sommet de la montagne

On dit énormément de bien de cette œuvre de Katori Hall, créée à Londres en 2009 et acclamée à Broadway deux ans plus tard. La dramaturge américaine a imaginé la nuit avant l’assassinat de King, autour d’une conversation avec une femme de chambre de son hôtel à Memphis. « Empreinte de poésie, d’humour et de revirements surprenants, cette formidable partition pour deux interprètes rappelle le courage et l’héritage de militant pour les droits humains, tout en dévoilant l’homme vulnérable derrière la légende », dit-on. Avec Didier Lucien et Sharon James, dans une mise en scène de Catherine Vidal. Chez Duceppe, du 23 février au 13 mars.

Luc Boulanger, La Presse

Consultez le site de Duceppe

Pas perdus – documentaires scéniques

PHOTO FRANÇOIS ROY, ARCHIVES LA PRESSE

Anaïs Barbeau-Lavalette et Émile Proulx-Cloutier signent Pas perdus – documentaires scéniques.

Anaïs Barbeau-Lavalette et Émile Proulx-Cloutier vont enfin présenter sur scène leur nouvelle pièce qui dresse une série de courts portraits avec huit protagonistes choisis pour leur vie singulière. Des individus aux parcours très différents (aucun n’est acteur) qui racontent et nous aident à explorer notre rapport à la mémoire, à la transmission, au langage. Après Vrais Mondes et Pôle Sud, cette troisième création du couple d’artistes veut aussi nous « confronter à des questions collectives fondamentales » et nous permettre de regarder autrement une réalité qu’on croyait connaître. Au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui, du 8 mars au 2 avril.

Luc Boulanger, La Presse

Consultez le site du Centre du Théâtre d’Aujourd’hui

The One Dollar Story

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, ARCHIVES LA PRESSE

Sophie Desmarais jouera au Prospero son tout premier solo.

C’est sur la scène du Prospero que la comédienne Sophie Desmarais livrera son premier solo en carrière ; elle endossera le rôle d’une jeune femme dont la destinée prend un virage inattendu à la mort de son père adoptif. Elle se lancera alors dans une quête de la vérité qui la mènera jusqu’aux confins des grands espaces américains. Un road trip théâtral, entre récit initiatique et enquête policière, dans lequel s’invitent des artistes comme Leonard Cohen et Trisha Brown. Intrigant ! Du 22 mars au 16 avril.

Stéphanie Morin, La Presse

Consultez le site du Théâtre Prospero

Afrique en cirque

PHOTO PETER GRAHAM, FOURNIE PAR LA TOHU

La troupe Cirque Kalabanté Productions revient avec son spectacle Afrique en cirque.

La compagnie Cirque Kalabanté Productions, qui puise ses racines dans la culture ouest-africaine, débarque à la TOHU avec l’un de ses spectacles phares, en version revue et corrigée. C’est l’occasion de s’émerveiller devant des numéros acrobatiques énergiques, exécutés au rythme endiablé des djembés et de la kora de Guinée. Un spectacle foisonnant qui réchauffe les cœurs. Du 13 au 24 avril.

Stéphanie Morin, La Presse

Consultez le site de la TOHU

Disgrâce

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

La comédienne Marie-Ginette Guay jouera dans la pièce Disgrâce.

À Premier Acte, l’autrice Nadia Girard Eddahia verra sa nouvelle pièce portée sur la scène de ce théâtre intime de Québec. Intitulée Disgrâce, sa pièce s’inspire de l’affaire Jian Ghomeshi, en particulier de ses conditions de libération avant son procès pour agression sexuelle. L’ex-animateur-vedette de Toronto était alors assigné à résidence chez sa mère, qui s’était portée garante de son fils jusqu’à son procès en février 2016. « La mère et le fils se retrouvent seuls, essayant de s’adapter à la tempête médiatique et se côtoyant de nouveau après des décennies de distance », résume-t-on. La pièce met en vedette Gabriel Fournier, Marie-Ginette Guay et Frédérique Bradet. À Premier Acte, du 19 avril au 7 mai.

Luc Boulanger, La Presse

Consultez le site de Premier Acte

Toutes choses

PHOTO KELLY JACOB, FOURNIE PAR LE THÉÂTRE DE QUAT’SOUS

Kathleen Fortin et Sophie Cadieux seront sur scène pour la pièce Toutes choses.

Les créatrices Fanny Britt et Alexia Bürger partagent une amitié vieille de 30 ans. Ensemble (la première au texte, la seconde à la mise en scène), elles nous offrent un spectacle sur la force de l’amitié à partir d’une série de duos qui se dévoilent comme des poupées russes. Pour incarner ces femmes à jamais liées, le Théâtre de Quat’Sous a fait appel à un duo de comédiennes de haut calibre : Kathleen Fortin et Sophie Cadieux. Du 16 avril au 14 mai.

Stéphanie Morin, La Presse

Consultez le site du Théâtre de Quat'Sous

Cher Tchekhov

PHOTO FOURNIE PAR LE TNM

Gilles Renaud partagera la scène avec une distribution cinq étoiles dans la pièce Cher Tchekhov.

Voilà qui promet : une nouvelle pièce signée Michel Tremblay, mise en scène par Serge Denoncourt et portée par une distribution cinq étoiles composée notamment de Gilles Renaud, d’Anne-Marie Cadieux et de Maude Guérin ! Dans cette création présentée sur la scène du Théâtre du Nouveau Monde, un vieil auteur ayant laissé inachevée une pièce en hommage à Tchekhov s’interroge sur les doutes et les bonheurs de la création... sous l’œil aiguisé de l’auteur russe. Du 3 au 28 mai.

Stéphanie Morin, La Presse

Consultez le site du Théâtre du Nouveau Monde

Vernon Subutex 1

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

Angela Konrad propose la création Vernon Subutex 1 à l’Usine C.

Cette nouvelle création d’Angela Konrad et de sa compagnie, La Fabrik, devait ouvrir la saison de l’Usine C, en janvier. Or, c’est désormais en juin qu’on pourra voir Vernon Subutex 1, un croisement entre la fresque sociologique, l’intrigue policière et le « vaudeville inhumain ». Un spectacle adapté du premier tome de la trilogie de Virginie Despentes qui relate l’histoire d’un antihéros au nom énigmatique (Vernon Subutex) et de sa déchéance à l’ère de la révolution numérique. « Une intrigue où se croisent des vautours et des humains fragilisés par des logiques de marché implacables », dit-on. Avec, entre autres, David Boutin, Paul Ahmarani, Anne-Marie Cadieux, Violette Chauveau et Dominique Quesnel. À l’Usine C, du 14 au 22 juin.

Luc Boulanger, La Presse

Consultez le site de l’Usine C

Rhapsodie

PHOTO LEPETITRUSSE, FOURNIE PAR DANSE DANSE

Les 20 danseurs de Rhapsodie : Sophie Breton, Félix Cossette, Sébastien Cossette-Masse, Marilyne Cyr, Marie-Michelle Darveau, Kimberley De Jong, Sara Hanley, Kyra Jean Green, Jee Lam, Christopher LaPlante, Louis-Elyan Martin, Alexandre Morin, Nicolas Patry, James Philips, François Richard et Camille Trudel-Vigeant

Danse Danse relance sa saison en grand, avec un spectacle signé par le chorégraphe Sylvain Émard, qui réunira pas moins de 20 danseurs sur scène. C’est le côté libérateur de la danse que le créateur du Grand Continental met en lumière dans Rhapsodie, en explorant son aspect rituel et la transe qu’elle peut générer, pour une offrande viscérale, instinctive, où le corps pulse et s’abandonne. Une fête païenne, une célébration rassembleuse, parfaite occasion pour célébrer le retour en salle. Au Studio Théâtre de l’Édifice Wilder, du 22 au 26 février (avec webdiffusion en direct les 25 et 26).

Iris Gagnon-Paradis, La Presse

Consultez le site de Danse Danse

Cabaret noir

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

Mélanie Demers s’amène à l’Agora de la danse en avril avec sa nouvelle création, Cabaret noir.

En décembre dernier, Mélanie Demers a été récompensée du prestigieux Grand Prix de la danse de Montréal pour sa pièce La goddam Voie lactée. La talentueuse créatrice nous revient avec Cabaret noir, une proposition décloisonnée, où seront reconstituées des scènes emblématiques du théâtre, du cinéma et de la télévision. Du baiser d’Othello aux monologues des films de Spike Lee en passant par l’œuvre de Dany Laferrière, les six interprètes (dont Demers) puisent dans des œuvres phares des cultures afrodescendantes et bricolent des scènes fragmentées qui touchent aux représentations manichéennes du racisme dans l’imaginaire populaire. À l’Agora de la danse, du 13 au 16 avril.

Iris Gagnon-Paradis, La Presse

Consultez le site de l’Agora de la danse