MRUA International, un organisme de projets artistiques de Québec, annonce la création de Smile, un spectacle de cirque unique au monde inspiré de l’œuvre, et plus particulièrement des films, de Charlie Chaplin.

André Duchesne
André Duchesne La Presse

Il s’agit d’une grande première, car les concepteurs sont les tout premiers à obtenir une licence des ayants droit des œuvres de Chaplin pour créer, produire et faire tourner un tel spectacle à travers le monde. Les premières représentations d’une tournée internationale sont attendues à l’automne 2022.

« J’ai le grand plaisir de vous annoncer que nos sociétés Roy Export et Bubbles Inc SA ont cédé à MRUA, et plus particulièrement à Caroline Perron et à Richard Aubé, les droits exclusifs de créer, de produire et de faire tourner à l’international un spectacle de cirque », a indiqué mercredi matin en conférence de presse Kate Guyonvarch, directrice du bureau Chaplin à Paris.

Cette dernière n’était pas à Québec pour l’évènement, mais s’exprimait par vidéo. Elle a qualifié le projet de spectacle de « très émouvant » et « extrêmement joyaux » en même temps.

Dans un communiqué de presse, on indique aussi que l’idée a séduit la famille du célèbre acteur. « Il y a deux ans, je me souviens, j’étais absolument éblouie par le concept de votre spectacle et deux ans plus tard, je suis toujours éblouie. J’espère que ce spectacle, à l’image de l’œuvre de mon père, sera éternel », indique Géraldine Chaplin dans une récente vidéo.

Richard Aubé, metteur en scène, et Caroline Perron, cofondatrice de CIRQUE plus, sont deux concepteurs de Québec qui ont mis en commun leurs talents dans ce projet soutenu par un nouvel organisme, MRUA (pour mouvement rectiligne uniformément accéléré) qui sera voué à la production de créations internationales.

Inspiré de la chanson Smile que Charlie Chaplin avait composée pour la finale de son film Les temps modernes, l’évènement à venir se définit comme un spectacle immersif, à la fois non verbal et musical, dans lequel se rencontreront deux langages de la scène : le pantomime et les prouesses chorégraphiées et acrobatiques. »

Très important à noter, même si le spectacle puise largement dans l’œuvre de Chaplin, il n’y aura aucune incarnation du plus célèbre des vagabonds sur scène.

Le projet bénéficie d’une subvention du ministère du Patrimoine canadien dans le cadre du programme Exportation créative Canada.