Sous le thème de (re) vivre la danse ensemble, Danse Danse a annoncé jeudi les titres des 10 spectacles qui vont former, entre autres, sa 24e saison. Ceux-ci seront présentés en salle, mais aussi sur le web et à l’extérieur.

Luc Boulanger
Luc Boulanger La Presse

La saison s’ouvrira le 5 octobre avec La probabilité du néant, de la compagnie hip-hop Ebnflõh, une nouvelle création d’Alexandra « Spicey » Landé qui sera exécutée par huit danseurs de « street dance », réunis sur la scène du Théâtre Maisonneuve.

Suivra, du 2 au 6 novembre , Vanishing Melodies, le spectacle-évènement du 50e anniversaire des Ballets Jazz de Montréal. « Rythmée par les chansons et la musique de Patrick Watson, cette production est un écrin de choix pour les 14 fabuleux artistes-interprètes de la compagnie de danse », écrit-on dans le communiqué.

PHOTO KAROLINA KURAS, FOURNIE PAR DANSE DANSE

Les interprètes Guillaume Côté et Greta Hodgkinson dans Crypto.

Pour son troisième passage à Danse Danse, le Ballet BC, de Vancouver, réunit dans une même soirée les artistes Sharon Eyal, Crystal Pite et Medhi Walerski dans un programme triple. Du 1er au 4 décembre, au Théâtre Maisonneuve.

À l’hiver, Danse Danse présentera Rhapsodie, un spectacle « libérateur » qui soulignera les 30 ans de la compagnie du chorégraphe Sylvain Émard, avec 20 interprètes au Studio-Théâtre de l’Édifice Wilder.

Parmi les autres spectacles attendus au printemps 2022, il y aura une œuvre d’Édouard Lock qui fait partie d’un programme triple de la compagnie de danse de São Paulo au Brésil ; ainsi qu’un nouveau ballet, Crypto, mettant en vedette le danseur étoile et chorégraphe associé au Ballet national du Canada, le très talentueux Guillaume Côté, qui clôturera la saison en mai 2022.

Depuis sa fondation en 1998, Danse Danse offre une programmation diversifiée d’œuvres originales et de pièces marquantes du répertoire contemporain.

Consultez le site de Danse Danse