(New York) Les théâtres de Broadway, fermés depuis mars 2020 à cause de la pandémie de coronavirus, exigeront du public et de toutes les équipes d’être vaccinés à la reprise, à partir du mois de septembre, ont-ils annoncé vendredi.

Agence France-Presse

« Les 41 théâtres de Broadway à New York exigeront la vaccination du public, ainsi que des artistes, de l’équipe en coulisses et du personnel du théâtre, pour toutes les représentations », indique la Broadway League dans un communiqué, en précisant que cette politique sera en place jusqu’au 31 octobre.

En outre, le public devra porter un masque, sauf pendant les moments de restauration, « dans des espaces dédiés », ajoute l’association des producteurs et exploitants.

Seules exceptions à l’obligation d’être vacciné, les enfants de moins de 12 ans, certaines raisons médicales « ou une croyance religieuse intime qui empêche la vaccination », mais dans ces cas, il faudra justifier d’un test négatif à la COVID-19.

Moulin Rouge, Tina, Hamilton, la plupart des comédies musicales de Broadway, poumon culturel de New York, reprennent à partir des mois de septembre et d’octobre, mais la réouverture des théâtres va s’étaler durant tout l’automne. Le concert Springsteen à Broadway, qui a déjà redémarré, est aussi réservé à un public vacciné.

PHOTO EVAN AGOSTINI, ARCHIVES INVISION/AP

Le spectacle Springsteen On Broadway est présenté au St. James Theatre.

La Broadway League envisage une réévaluation de ses règles en septembre, avec une possibilité de les assouplir à partir de novembre.

Cette semaine, le Metropolitan Opera a déjà fait une annonce similaire, applicable au public et à tous ses salariés, dans un contexte de résurgence des cas de COVID-19 à cause du variant Delta, qui relance le débat sur la vaccination obligatoire.

La présidence américaine a annoncé jeudi que tous les employés fédéraux, soit des millions de personnes, devront être vaccinés ou se plier à une série de contraintes. Les États de New York et de Californie ont aussi pris des mesures en ce sens pour leurs fonctionnaires.