Tandis que les mesures de distanciation sociales annoncées par le gouvernement du Québec ont déjà forcé l’annulation de la plupart des événements culturels de l’été, le Réseau des organisateurs de spectacles de l’Est-du-Québec (ROSEQ) réclame des directives claires aux autorités. À l’instar des grands festivals et rassemblements sportifs, ces plus petits diffuseurs souhaitent que le gouvernement Legault suspende leurs activités jusqu’au 31 août.

Geneviève Bouchard
Le Soleil

La ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, « laissait entendre [jeudi] qu’elle présenterait son plan seulement en juin. L’attente jusqu’au mois de juin menace plusieurs membres du ROSEQ durement touchés par la crise en fonction de leur engagement », peut-on lire dans un communiqué diffusé vendredi après-midi par le ROSEQ.

> La suite sur le site du Soleil