Avec son infinie tendresse, Yvon Deschamps a su dire et chanter la fragile beauté du monde. La comédienne Guylaine Tremblay lui rendra hommage dans un nouveau spectacle, qu’elle veut débordant de joie et de réconfort, et qui prendra l’affiche partout au Québec à la fin de l’été 2021. Si tout va bien…

Luc Boulanger Luc Boulanger
La Presse

Guylaine Tremblay a eu 60 ans vendredi dernier. Et elle n’a plus de temps à perdre ! La comédienne s’est donc lancé un nouveau (et beau) défi : faire un spectacle solo et une incursion dans l’univers musical de son idole, Yvon Deschamps. Pour J’sais pas comment, j’sais pas pourquoi, l’actrice sera seule en scène et livrera des chansons de l’humoriste, tout en racontant des moments charnières de sa propre vie. Elle rêve de ce spectacle depuis 10 ans. Le confinement du printemps dernier a été un accélérateur du projet.

La comédienne se concentrera sur les chansons, car elle estime qu’il est difficile, voire impossible, de s’approprier les monologues de Deschamps. « Je n’ai pas la prétention d’être une grande chanteuse, mais la comédienne d’expérience peut bien interpréter des chansons qui m’habitent depuis mon enfance. »

Dans la grande famille artistique québécoise, il y a une nette parenté entre Guylaine Tremblay et Yvon Deschamps. Le p’tit gars de Saint-Henri à Montréal est l’idole incontestée de la fille de la Basse-Ville de Québec. « Je ne peux pas dire comment ni pourquoi je l’aime autant cet homme-là, d’où le titre du spectacle », avance Guylaine Tremblay.

Ces textes ont toujours résonné au plus profond de moi. Yvon est un éveilleur de conscience. Avec son humour, il dénonce les inégalités sociales. Depuis mon enfance, il me guide, comme un professeur de vie. Il m’a appris à être plus consciente de l’injustice.

Guylaine Tremblay

Pour la populaire interprète, les thèmes des chansons de Deschamps sont résolument universels. « Elles sont emplies de tendresse, de douceur et de bienveillance pour le genre humain, tout en laissant voir nos failles, notre vulnérabilité. À mes yeux, Yvon est un vrai poète. Sa poésie éclaire les zones d’ombre de la vie. Et Dieu sait qu’on a besoin de lumière, ces temps-ci ! »

PHOTO ARMAND TROTTIER, ARCHIVES LA PRESSE

Yvon Deschamps en 1983

Des fesses et de l’amour

Après avoir eu l’aval de l’humoriste qui a 85 ans en juillet dernier, Guylaine Tremblay s’est tout de suite mise au travail avec le metteur en scène Michel Poirier (qui l’a déjà dirigée au théâtre chez Duceppe). Yvon Deschamps leur a donné carte blanche.

« On est encore au début du processus [le choix des pièces]. Je serai accompagnée de quelques musiciens sous la direction musicale de Jean-Fernand Girard. Mais ce ne sera pas un simple tour de chant », dit la comédienne.

Sans dévoiler le contenu du spectacle, Guylaine Tremblay confirme qu’elle chantera des « classiques » comme l’amusante Les fesses. « Je ne peux passer à côté de cette chanson, dit-elle. Elle faisait sourciller ma famille quand j’avais 12 ans. » Elle ne passera pas non plus à côté de la magnifique ode à l’amour, Aimons-nous. « Cette chanson parle de la rage, de la honte, de nos chaînes et, malgré toutes ces embûches, Yvon chante aimons-nous… “quand même”. Ces mots collés ensemble résument sa philosophie. »

En entrevue à l’émission Tout le monde en parle, dimanche dernier, Yvon Deschamps s’est dit surpris par un phénomène actuel : « On dirait qu’il n’y a plus de nuances d’émotion dans notre monde. » Qu’en pense Guylaine Tremblay ? « En effet, tout est pas mal noir ou blanc en ce moment. Or, la vie, ce n’est pas ça. C’est plutôt un camaïeu, un dégradé de couleurs. À mon avis, c’est très dangereux de refuser de voir les nuances dans le monde. »

D’ici le début de son spectacle à la fin de l’été prochain, Guylaine Tremblay espère bien que la pandémie sera derrière nous. « Avec les Productions Martin Leclerc, nous avons décidé d’aller de l’avant, en étant à l’affût et en respectant les directives de la Santé publique à ce moment-là. Pour moi, c’est important d’aller à la rencontre du public, de lui proposer un rendez-vous sous le signe de l’espoir, de l’affection, du bien-être. »

Un moment pour croire que la vie est et sera belle… quand même !