Le diffuseur Danse Danse n’a pas d’autre choix, devant la situation actuelle, que d’annuler les quelques spectacles qui restaient à l’affiche de sa 23e saison 2020-2021.

Iris Gagnon-Paradis Iris Gagnon-Paradis
La Presse

Dans une communication envoyée jeudi, Pierre Des Marais et Caroline Ohrt, codirecteurs artistiques, ont assuré travailler à faire en sorte que ces spectacles, dont celui de la compagnie française Hervé Koubi et la nouvelle création du créateur québécois Sylvain Émard, soient repris lors de saisons ultérieures.

Ceci dit, Danse Danse a annoncé du même souffle une programmation hybride, dont des résidences pour encourager des artistes d’ici et un premier événement en webdiffusion, le film Dancing at Dusk : A Moment with Pina Bausch’s The Rite of Spring, qui relate l’aventure d’une troupe de 38 interprètes venus des quatre coins de l’Afrique rassemblés au Sénégal en mars dernier pour monter leur version du Sacre du printemps, œuvre-phare de Bausch.

Alors qu’ils apprennent l’annulation de leurs représentations pour cause de pandémie, ils décident de danser une dernière fois l’œuvre au coucher du soleil, un moment filmé par le cinéaste Florian Heinzen Ziob.

Présentée du 21 au 28 octobre, cette webdiffusion sera bonifiée d’animations avant et après le spectacle par Valérie Lessard, professeure d’histoire de la danse et quelques invités. Billets en vente sur le web.

> Consultez le site de Danse Danse