Comment repenser le spectacle de danse en pandémie ? En créant des capsules chorégraphiques destinées à être présentées en tête-à-tête.

Iris Gagnon-Paradis Iris Gagnon-Paradis
La Presse

C’est du moins le pari que prend la compagnie DLD (Daniel Léveillé Danse) et son directeur artistique Frédérick Gravel avec le projet Caravane solos, une programmation constituée de courts solos présentés devant un spectateur seul (ou une cellule familiale).

Le tout prendra vie à la Cité d’art de Charlevoix, à La Malbaie, du 19 août au 6 septembre, sous forme de courts spectacles intimes d’une durée de 8 à 13 minutes, extraits d’œuvres chorégraphiques reconnues, dont Some Hope for the Bastards (Gravel) ou encore Solitudes solo (Daniel Léveillé).

Représentations en continu de 13 h à 19 h 30, du mercredi au dimanche, 10 $ pour spectateur seul ou 15 $ pour une famille, réservations obligatoires en ligne.

> Consultez le site de Daniel Léveillé Danse